reptiles jesus christ costa rica decouverte
NOS POINTS FORTS
Logo de la réputation sans failleUne réputation sans faille
depuis 2008
Logo drapeau de la FranceUn seul inerlocuteur en français Logo de panneaux multidirectionnelNotre présence toute l’année sur le terrain Logo de cartes de créditDes moyens de paiement
simples et sécurisés

Les reptiles au Costa Rica (part 2)

Précédemment, nous vous parlions des reptiles du Costa Rica que sont les caïmans, les crocodiles, mais aussi les tortues de mer. Aujourd’hui, nous nous attarderons cette fois-ci sur les lézards, les tortues terrestres ainsi que les plus attendus… les serpents ! Bien que tout ces animaux vivent dans la nature, il est souvent plus facile de les observer dans les refuges et parcs spécialisés.

Reptiles du Costa Rica : les lézards

Le Costa Rica abrite une grande variété de sauriens, avec plus de 200 espèces différentes vivant dans le pays.
Les lézards du Costa Rica jouent un rôle important dans l’écosystème, en aidant à contrôler les populations animales, à polliniser les plantes et à décomposer les matières organiques. Ils vivent principalement dans la jungle et les zones côtières.

Parmi les plus courants du Costa Rica figurent les iguanes, les geckos, les anolis et les basilics.

Petite anecdote : de nombreuses espèces de lézards, dont les iguanes noirs et les lézards des murailles, ont la capacité de perdre leur queue volontairement lorsqu’ils se sentent menacés par un prédateur.
Ce phénomène, appelé autotomie, est un mécanisme de défense qui permet au lézard de s’échapper du danger. Sa queue pourra repousser par la suite, tranquillement.
Pour cette raison, on mesure les lézards de la tête à la base de la queue et la queue indépendamment.

Les Iguanes

iguane tete costa rica decouverte slide

Les iguanes ont élu domicile dans les sous-bois, les mangroves et les zones côtières. Ils sont connus pour leur longue queue et leur habileté à grimper aux arbres. Bien que dépourvu d’aile, certains iguanes peuvent planer brièvement dans les airs.
L’iguane vert est l’un des plus emblématiques. Selon les estimations les plus récentes, il y aurait environ 30 à 40 espèces d’iguanes présentes au Costa Rica. L’iguane est un animal à forte personnalité.
Les iguanes peuvent communiquer entre eux de différentes manières, notamment en utilisant des sons, des postures corporelles et des changements de couleur de peau. Il est souvent drôle d’observer l’animal hochant la tête pour montrer son affection.
Vous les croiserez évidemment partout dans le pays durant votre voyage au Costa Rica. Ayez l’œil !

Voici quelques éléments supplémentaires sur les iguanes verts du Costa Rica :

  • L’iguane vert peut vivre jusqu’à 20 ans.
  • L’iguane vert a l’œil affuté et possède une excellente vue et peut voir des couleurs.
  • L’iguane vert peut nager et même plonger sous l’eau.
  • L’iguane vert a une troisième paupière au-dessus de l’œil, appelée paupière nictitante, qu’il utilise pour garder ses yeux propres et humides.
  • L’iguane vert peut est un animal très sociable et vit souvent en groupes appelés « colonies ».
  • La taille record de l’iguane vert jamais mesurée : 2,7 mètres de long, du museau à la queue, et pesait 12 kgPrédateurs des iguanes : coyote, renard, jaguar, margay, ocelot, raton laveurs, mouffettes, les serpents côté terre et faucons, aigles, hiboux et buses côté ciel.

L’iguane vert – Iguana iguana

iguane vert costa rica decouverte

Ce sont des reptiles faciles à repérer en raison de leur couleur verte, mais aussi de leur taille imposante. Les iguanes verts passent la plupart de leur vie paresseuse sur les arbres, mais sont aussi de bons nageurs. Les épines le long de leur dos et de leurs queues évoquent des souvenirs d’une ère des dinosaures disparue depuis longtemps.

L’iguane est un herbivore, mais les jeunes se nourrissent également d’insectes. Grâce aux griffes acérées de leurs pattes arrière, les iguanes sont d’excellents grimpeurs. La tête de l’Iguane vert est massive et triangulaire, avec un museau large et arrondi. Cette forme robuste lui permet d’abriter de puissantes mâchoires et de protéger son cerveau lors de combats éventuels avec d’autres iguanes ou prédateurs. Il peut rester des heures perché sur une branche ou un rocher au soleil.

Cette espèce est aussi connue localement sous le nom de poulet de l’arbre – gallina de palo. C’est dû au fait qu’ils sont une source de viande facilement accessible. Sa popularité et son intérêt touristique font que la demande de viande d’iguane diminue significativement.
Nous avons un circuit qui vous permettra d’en observer aisément pendant votre voyage au Costa Rica.

Taille : jusqu’à 2 mètres, queue incluse

L’iguane noir – Ctenosaura similis

faune iguane noir Ctenosaura similis is copie

L’Iguane noir, également connu sous le nom d’Iguane à queue épineuse (Ctenosaura similis), est un animal imposant et robuste appartenant à la famille des Iguanidae. Il est difficile de distinguer l’iguane vert de l’iguane noir.
Un peu plus petit malgré tout que l’iguane vert, l’iguane noir il est aussi très commun. On le trouve souvent sur les rochers ou sur les branches hautes de gros arbres. Herbivores, les iguanes noirs se nourrissent principalement de feuilles, de fleurs et de fruits. Occasionnellement, ils peuvent consommer des insectes et des invertébrés.

Leur corps est essentiellement noir ou gris foncé, avec des bandes dorsales et des taches noires sur le dos. Une rangée de crêtes épineuses s’étend le long de leur dos et de leur queue, d’où leur nom. Ils ont par ailleurs un fanon sous la gorge qu’ils peuvent étendre lorsqu’ils se sentent menacés.

Taille : 46 cm, queue incluse

Les Geckos

Le gecko est un petit animal nocturne qui se trouve dans une grande variété d’habitats, y compris les forêts tropicales, les maisons et les jardins. Il est connu pour ses grands yeux et sa capacité à grimper sur des surfaces lisses comme le verre. Il lui arrive même de marcher au plafond !

Ses mouvements rapides sur le mur, le chant d’oiseau qu’il émet et la quantité de moustiques et de cafards qu’il dévore sont particulièrement appréciés au Costa Rica. Sur environ 750 espèces dans le monde, neuf espèces peuvent être croisées au Costa Rica. Le son émis par le gecko est varié. Il peut même imiter le cri d’un autre animal. L’œil du Gecko possède une pupille verticale qui lui permet de quasiment voir dans le noir complet !

Qu’est-ce qui permet aux geckos de défier la gravité ? Les experts restent perplexes sur la facilité du gecko d’adhérer aux surfaces verticales. Il semble que de minuscules structures ressemblant à des poils sur le bout des pattes permettent une fixation sur les murs. C’est ce qu’on appelle la force de van der Waals.

Prédateurs des geckos : grenouilles, crapauds, serpents, lézards, chats, ratons laveurs, araignées et scorpions.

Taille : entre 5 et 10 cm sans queue et le double avec la queue.

gecko aloe vera costa rica decouverte

Les Anolis

Les anolis sont diurnes et se trouvent dans les sous-bois humides et les zones côtières. Ils sont connus pour leur capacité à changer de couleur et pour leurs longs doigts adhésifs. Ils sont surnommés les fous des bois. Durant votre voyage au Costa Rica, levez la tête, car les anolis se perchent souvent dans les branches des arbres. Le must serait d’observer un anolis en pleine parade amoureuse. En effet, il arbore alors un coussinet gulaire qui change de couleur pour attirer la femelle.
Au Costa Rica, on trouve environ 35 espèces d’anolis, ce qui en fait l’un des pays les plus diversifiés au monde.

Prédateurs des anolis : oiseaux comme les rapaces, serpents, lézards, chats, ratons laveurs, araignées et scorpions.

Lézard à mille écailles – Anolis polylepis

Faune Anolis polylepis Wiki

Ce petit animal est connu pour ses nombreuses écailles fines qui lui donnent une texture rugueuse et épineuse. Les mâles ont une crête dorsale proéminente et un grand fanon coloré qu’ils déploient pour la communication et la signalisation territoriale. Cet anolis est endémique du Costa Rica et du Panama.

Taille : 10 cm

Anolis à gorge blanche – Anolis limifrons 

Cette espèce se distingue par sa gorge blanche et son ventre jaune. Les mâles ont une crête dorsale basse et un petit fanon.

Taile : de 5 à 7 cm le double de la tête à la queue

Anolis limifrons FR

Anolis à crête rouge – Anolis purpuratus

La crête rouge de l’Anolis à crête rouge joue un rôle important dans sa communication et son comportement social. Les mâles l’utilisent pour attirer les femelles, défendre leur territoire et signaler leur domination aux autres mâles. Cet animal est capable de changer de couleur dans une certaine mesure. Il peut assombrir ou éclaircir sa peau pour se camoufler dans son environnement ou réguler sa température corporelle. Il est particulièrement facile à observer sur la façade Caraïbes du pays.

Taille : de 7 à 8 cm et de 20 à 30 cm avec la queue

Anolis brun – Anolis humilis

Cet anolis brun est un animal commun des forêts tropicales et secondaires du Costa Rica. Les mâles ont une petite crête dorsale et un fanon blanc. L’Anolis brun porte bien son nom, sa coloration principale étant le brun, le gris ou le noir. Il n’est pas non plus connu pour ses changements de couleur spectaculaires.

Taille : de 5 à 7 cm

Anolis humilis frfanon

Anolis géant – Anolis giganteus

Cette espèce est présente dans les forêts tropicales du versant pacifique. Les mâles arborent une crête dorsale proéminente et un grand fanon coloré. L’Anolis giganteus est un anolis de taille respectable, se classant parmi les plus grands du Costa Rica.

Taille : de 8 à 10 cm et de 25 à 30 cm avec la queue

Les anolis jouent un rôle important dans l’écosystème forestier en tant qu’insectivores et en contrôlant les populations d’insectes et de petits animaux. Ils sont également un régal pour certains reptiles, les oiseaux et les mammifères.

Les basilics

Les basilics sont des lézards de taille moyenne qui se trouvent dans la jungle tropicale. Ils sont connus pour leur capacité à courir sur l’eau et pour leurs crêtes élaborées.

Prédateurs des basilics : oiseaux et rapaces, faucons, aigles, hiboux, serpents, ratons laveurs, coatis, jaguars, chats et chiens.

Le basilic à plumes, ou Lézard Jésus-Christ – Basiliscus plumifrons

basilic vert jesus christ fr Creative comons

Le basilic, aussi appelé lézard Jésus-Christ, a la capacité de courir sur l’eau sur des distances de 10 à 20 m. Cette particularité vient de ses pattes palmées et de sa technique unique qui lui permettent de frapper la surface de l’eau avec ses pattes arrière, créant des poches d’air qui le propulsent vers l’avant. Il se nourrit principalement de plantes, mais aussi d’insectes et de petits mammifères.

Les mâles arborent une crête dorsale plumeuse spectaculaire de couleur rouge vif, qu’ils utilisent pour attirer les femelles et défendre leur territoire. Les femelles et les jeunes ont une couleur plus terne, généralement verte ou brune.  Il passe la plupart de son temps dans les arbres à la recherche de nourriture ou à se prélasser au soleil. Au Costa Rica, il est facilement observable dans tout le pays. Il vit habituellement près des cours d’eau, dans la forêt.

Taille : jusqu’à 80 cm de long

Prédateurs : oiseaux rapaces, serpents, ratons laveurs, coatis, jaguars.

Nous avons un circuit qui vous permettra d’en observer aisément pendant votre voyage au Costa Rica.

Reptiles du Costa Rica : les serpents

Le Costa Rica en abrite plus de 200 espèces, dont 22 seulement sont venimeuses. Ils se trouvent dans une grande variété d’habitats, des forêts tropicales aux zones côtières et sèches du pays. Cet animal joue un rôle important dans l’écosystème, en aidant à contrôler les populations de proies et de parasites.

Pour ceux d’entre vous qui ont une peur panique ou phobique de ce genre de bestioles, ne vous enfuyez pas en courant. Il n’est pas fréquent de les croiser et ils sont généralement très, très discrets. Les amateurs prennent souvent un guide pour avoir la chance de les observer.

Enfin, pour vous rassurer, voici les statistiques officielles autour des morsures au Costa Rica selon le ministère de la Santé :

  • En moyenne, environ 800 morsures surviennent chaque année au Costa Rica.
  • Approximativement 3 de ces morsures sont mortelles.
  • Les groupes les plus exposés aux morsures sont les travailleurs agricoles et les personnes qui vivent dans des zones rurales.
  • La plupart des morsures surviennent pendant la saison des pluies, qui s’étend de mai à novembre.
  • Les serpents les plus venimeux du Costa Rica sont le fer de lance, le corail et les vipères.

Comme vous le voyez, les ouvriers agricoles qui travaillent dans les palmeraies sont les premières victimes et passent leurs journées dans l’environnement de ces charmantes bébêtes. Toutefois, seules 3 morsures sont mortelles à l’année.

Prédateurs des serpents : coyotes, renards, blaireaux, coatis, loutres, félins, singes

Voici ci-dessous, plus en détail, les caractéristiques des deux groupes principaux :

Les serpents venimeux

Ils se répartissent en deux familles principales :

Le serpent corail – Micrurus alleni

reptiles serpent corail costa rica decouverte

Les Micrurus Alleni sont de petits serpents venimeux connus pour leurs anneaux colorés de rouge, de jaune et de noir. Son corps est annelé de bandes noires, rouges et jaune vif. La tête est petite et noire avec un museau pointu. Les yeux sont noirs et ronds. C’est une espèce nocturne et terrestre.

On les trouve dans les forêts tropicales et les zones côtières. Ils se nourrissent principalement de lézards, de petits congénères et de grenouilles.

Taille : entre 50 et 100 cm

Le Pélamide – Hydrophis platurus

hydrophis platurus 32924548jpg copie

hydrophis platurus 32924548jpg copie

La Pélamide est une espèce marine venimeuse que l’on trouve dans les eaux tropicales et subtropicales du monde entier, y compris au Costa Rica. Il est présent le long de la côte Pacifique du pays, en particulier dans le golfe de Papagayo et autour de l’île Coco. Il a un corps long et mince avec des nageoires dorsales et ventrales bien développées. Sa coloration est noire sur le dos et jaune vif sur le ventre, avec des anneaux noirs sur la queue. C’est un carnivore qui se nourrit essentiellement de petits poissons.

C’est la seule espèce pélagique, ce qui signifie qu’il passe toute sa vie en mer ouverte et ne s’approche jamais des côtes.

Taille : entre 1 et 2 m

Le fer de lance – Bothrops asper

fer de lance Bothrops asper fr commons

Le fer-de-lance, fait partie de la famille des vipiridae, également connu sous le nom de vipère Terciopelo, est l’un des plus venimeux du Costa Rica. On les trouve dans une variété d’habitats qui va des forêts tropicales humides aux zones sèches et côtières. Le fer de lance a un corps robuste et épais avec une tête triangulaire distinctive et des pupilles verticales. Sa couleur est variable, allant du brun au vert, en passant par le gris et le jaune.
Il se nourrit surtout de rongeurs, d’oiseaux et de petits mammifères comme les agoutis, les ratons laveurs et même de petits singes.

Taille : entre 1 et 2 m

La vipère de Schlegel – Bothriechis schlegelii

Bothriechis schlegelii fr commons

 

Également connue sous le nom de vipère à cils, elle est originaire du Costa Rica, du Honduras, de Colombie, du Venezuela et du Mexique. Elle tire son nom de ses écailles supraorbitaires modifiées qui ressemblent à des cils. Ces écailles peuvent aider à camoufler le serpent dans le feuillage où il se perche fréquemment. Sa couleur varie du vert au brun, en passant par le rouge et le jaune.
C’est un animal nocturne et crépusculaire, ce qui signifie qu’elle est la plus active au lever et au coucher du soleil. Elle est arboricole et passe la plupart de son temps dans les arbres. Elle se nourrit d’une variété de petits animaux, notamment comme les grenouilles, les oiseaux et les petits mammifères.

Taille : entre 40 et 70 cm

La vipère Bushmaster – Lachesis muta

reptiles serpent bushmaster costa rica decouverte

C’est la plus grande espèce de vipère du Costa Rica et l’une des plus grandes vipères du monde, atteignant une taille allant jusqu’à 4 mètres. Elle a un corps robuste avec une tête large et des pupilles verticales. Sa couleur va du brun au gris, avec des marques plus foncées sur le dos. La face ventrale est jaunâtre ou crème. C’est un serpent solitaire et discret qui évite généralement les confrontations avec les humains et n’est pas agressif.

Taille : la championne toute catégorie. Sa taille peut atteindre 4 m

Les serpents non venimeux

Le Costa Rica abrite une grande diversité de serpents, dont beaucoup ne sont pas venimeux. En voici quelques espèces.

Le boa – Boa constrictor imperator

Boa constrictor imperator PX

Les boas sont de grands constricteurs qui peuvent atteindre plusieurs mètres de long. Ils ne sont pas venimeux, mais ils peuvent mordre et serrer leurs proies pour les tuer.  La couleur varie selon les sous-espèces, mais elle est souvent brune, grise ou jaune, avec des taches ou des bandes de couleur tirant sur le noir.

On le trouve dans une variété d’habitats, notamment les forêts tropicales humides, les forêts sèches, les zones côtières et même les zones urbaines. Il a un corps épais et musclé avec une tête large et triangulaire. Sa couleur va du brun, gris au noir avec des taches ou des bandes plus foncées. Il se nourrit de rats, de souris et de petits oiseaux. Il est généralement immobile sur les branches des arbres en bordure de rivière.

Taille : peut atteindre 4,5 m – Au Costa Rica, le plus long observé mesurait 3,8 m

Leptophis occidentalis

Leptophis occidentalis FB

Le Leptophis occidentalis, également appelé faux perroquet occidental, est une espèce de couleuvre non venimeuse originaire d’Amérique centrale et d’Amérique du Sud. On le trouve au Honduras, au Costa Rica, au Panama, au Venezuela et en Colombie.

On le trouve dans les forêts tropicales sèches saisonnières, les forêts galeries, les pâturages avec des arbres dispersés, les broussailles sèches, les savanes, les plantations et les zones périurbaines. Son corps est mince et allongé, de couleur verte unie sur le dos et jaune crème ou blanc sur le ventre. Il a de grands yeux et une tête allongée. C’est un serpent diurne et arboricole, excellent grimpeur qui passe la plupart de son temps dans les arbres à la recherche de nourriture. Il est solitaire et territorial. Il se nourrit principalement de lézards, d’amphibiens et d’occasionnellement de petits oiseaux et de mammifères.

Taille :  jusqu’à 161 cm

Le serpent des marais – Erythrolamprus epinephelus

Erythrolamprus epinephelus fr emmanuel rodriguez

Crédit photo – Emmanuel Rodriguez

 

C’est une espèce commune au Costa Rica. Il a un corps mince et allongé avec une queue préhensile. Sa couleur est variable, mais il est généralement brun olive à noir sur le dessus, avec des rayures ou des taches plus foncées le long du dos. Son ventre est habituellement blanc ou jaune crème.

Le serpent des marais commun se trouve dans une variété d’habitats humides, notamment les forêts tropicales humides, les marécages, les mangroves et les rives des rivières. C’est un serpent diurne et semi-aquatique qui passe une partie de son temps dans l’eau. Il est un excellent nageur et grimpeur. Le serpent des marais communs se nourrit surtout de grenouilles, de crapauds et de poissons. Il tue sa proie par constriction.

C’est un individu qui s’adapte à divers habitats terrestres, qui n’est pas venimeux et qui ne représente donc pas de danger pour l’homme.

Taille : de 70 a1 80 cm

Voici quelques autres reptiles intéressants que vous pouvez trouver au Costa Rica :

Le bushrunner : le bushrunner est un serpent venimeux de taille moyenne que l’on trouve dans les forêts tropicales du Costa Rica.

Serpent à dos de feuille : le serpent à dos de feuille est un serpent non venimeux qui se trouve dans les forêts tropicales du Costa Rica. Il doit son nom à sa capacité à se camoufler dans son environnement.

Couleuvre à tête de fer : la couleuvre à tête de fer est un grand reptile non venimeux qui se trouve dans les forêts tropicales du Costa Rica.  Ils sont connus pour leur tête large et aplatie et leur corps mince. On les appelle ainsi, car leur tête dure peut leur permettre de se frayer un chemin à travers la forêt dense.

Certaines espèces peuvent être dangereuses pour les humains, il est donc important d’être conscient de leur présence et de prendre des précautions pour les éviter. En cas de morsure, consultez immédiatement un médecin.

Voici quelques conseils pour éviter les serpents au Costa Rica :

  • Portez des chaussures et un pantalon longs lorsque vous vous promenez dans les réserves et les forêts
  • Évitez de marcher dans les hautes herbes ou les broussailles
  • Soyez conscient de votre environnement
  • N’approchez pas ou n’essayez pas de manipuler un reptile quel qu’il soit
  • Si vous en rencontrez un, reculez lentement et laissez-le partir.
  • En résumé, ouvrez l’œil, mais pas de panique.

En suivant ces conseils, vous pouvez prévenir les morsures et profiter de votre séjour au Costa Rica en toute sécurité.

Les reptiles du Costa Rica : les tortues terrestres

Sur mon article précédent je vous parlais des tortues marines au Costa Rica. Aujourd’hui, ce sont les tortues terrestres dont je veux vous parler. Le Costa Rica en abrite sept espèces dont six sont indigènes et une introduite. Nombreux sont les voyageurs qui s’étonnent d’en voir un peu partout à travers le pays. Elle vit principalement dans les forêts tropicales humides et sèches du Costa Rica.

Prédateurs des tortues terrestres : renards, coyotes, blaireaux, félins, aigles, buses, hiboux, faucons, serpents, fourmis (elles s’attaquent aux oeufs et aux juvéniles).

Tortue terrestre du Costa Rica – Chelonoidis acutangula

La tortue du Costa Rica, également connue sous le nom de tortue décorée, est une espèce de tortue de taille moyenne originaire des forêts sèches du nord-ouest du Costa Rica, du Nicaragua, du Salvador et du Honduras. Elle peut peser jusqu’à 15 kg.

Elles ont une carapace brunâtre à noirâtre avec des marques radiales claires et un plastron plus clair. Leur tête est brune foncé ou noire avec des marques jaunes autour des yeux et de la bouche. La saison de reproduction des tortues terrestres du Costa Rica a lieu de mai à juillet.
Les femelles pondent des couvées de 2 à 4 œufs dans des terriers, et les œufs incubent pendant environ 160 à 180 jours. Les nouveau-nés sont vulnérables aux prédateurs, particulièrement les oiseaux, et un faible pourcentage survit jusqu’à l’âge adulte.
Cet animal est classé comme vulnérable par la Liste rouge de l’UICN. Des efforts de conservation sont en cours pour protéger cette espèce unique et son habitat.

Taille : environ 40 cm de long

Tortue de Pantano Centroaméricaine – Kinosternon angustipons

Kinosternon angustipons Matthew Paulson

Crédit photo – Matthew Paulson

La tortue de Pantano Centraméricaine – Kinosternon angustipons, aussi connue sous le nom de tortue à bec étroit d’Amérique centrale, est une espèce de tortue de la famille des Kinosternidae. Elle est endémique d’Amérique centrale, présente dans les zones humides et les cours d’eau du Costa Rica, du Nicaragua et du Panama.

La carapace est ovale et aplatie, de couleur vert olive à brun foncé, avec des marques jaunâtres ou verdâtres. Le plastron est jaune ou orange. La tête est petite et étroite avec un museau pointu et un bec caractéristique. Les yeux sont bruns foncé et les pupilles verticales. Cet animal affectionne les eaux douces stagnantes ou à faible courant et fréquente principalement les zones boisées et les plaines côtières.

Cette espèce diurne est du genre solitaire. Elle passe la plupart de son temps à se nourrir, à se prélasser au soleil ou à se reposer sur des branches ou des rochers émergents. Omnivore, la tortue de Pantano Centraméricaine se nourrit d’une variété d’invertébrés aquatiques, tels que des insectes, des vers, des crustacés et de petits poissons. Elle consomme également des plantes aquatiques et des fruits tombés dans l’eau.

Taille : de 10 à 15 cm

Tortue noire – Rhinoclemmys funerea

Rhinoclemmys funerea Jeff Nyveen fr

Crédit photo – Jeff Nyveen

La tortue noire (Rhinoclemmys funerea) est une espèce de tortue de la famille des Geoemydidae. On la trouve dans les forêts tropicales et subtropicales d’Amérique centrale et d’Amérique du Sud, notamment au Costa Rica, au Honduras, au Nicaragua et au Panama.

La carapace est de couleur brun foncé à noire, avec des motifs jaunes ou orangés. Le plastron est jaune ou orange. La tête et les pattes sont sombres, avec des marques jaunes ou orangées.

La tortue noire est une espèce omnivore, qui se nourrit d’une variété de plantes, d’insectes, de vers et de petits animaux.Elle passe la plupart de son temps dans ou à proximité de l’eau, et est une nageuse et une grimpeuse accomplie.

Taille : de 25 à 30 cm

Tortue géante des Galapagos – Chelonoidis nigra

Chelonoidis nigra Galapagos Wiki

Crédit photo – Wikimedia

Bien que cette espèce ne soit pas originaire du Costa Rica, on en trouve quelques-unes sur l’île Coco, cette île au large du Costa Rica prisée par les amateurs de plongée sous-marine. La tortue géante des Galápagos peut atteindre 1,8 mètre de long et peser jusqu’à 400 kg. C’est la plus grande espèce de tortue vivante.
Elles ont une espérance de vie incroyablement longue, pouvant vivre jusqu’à 175 ans !!!

Ces tortues sont facilement reconnaissables à leur carapace bombée et écailleuse, à leurs pattes courtes et robustes, et à leur long cou.

Taille : de 1,50 a 2,00 m

 

En conclusion, il existe de nombreuses autres espèces de serpents, de lézards et de tortues à travers tout le pays. Cette sélection est essentiellement basée sur les espèces endémiques ou rares. Lors d’un voyage au pays de l’or vert, il est important de garder l’œil ouvert pour y découvrir la multitude d’espèces que vous croiserez lors de ce voyage. La taille, la couleur, la forme d’une patte permettent de distinguer parfois une espèce différente. Mais il est certain que d’être accompagné d’un guide naturaliste pendant vos excursions vous permettra d’apporter de la connaissance et des chances accrues d’observation.

 

Pas de commentaire au sujet de « Les reptiles au Costa Rica (part 2) »

Laisser un commentaire

N'hésitez pas à nous faire part dans le cadre ci-dessous de vos envies, de votre projet de voyage, des étapes souhaitées. Précisez éventuellement si vous voyagez avec des enfants, des personnes à handicap…

NOS AGENCES