La faune et la flore du Costa Rica

LA BIODIVERSITÉ

10 000 espèces de plantes, 1 400 espèces d’orchidées, 15 000 espèces de papillons, 870 espèces d’oiseaux, 231 espèces de mammifères, 220 espèces de reptiles, 160 espèces d’amphibiens, 34 000 espèces d’insectes, 1 600 espèces de poissons. Certains parcs ou réserves sont des must pour l’observation de la faune et de la flore comme Tortuguero, Palo Verde, Monteverde, Chirripo, La Amistad et bien sûr le fameux Corcovado. Dans la plupart des cas, il vous faudra un guide pour les visiter et en fonction de la durée de votre séjour et de vos centres d’intérêts, nous adapterons votre circuit. Alliant une politique de conservation de la nature active depuis les années 60 à un développement associant écologie et économie, le Costa Rica est sans conteste unique au monde.


Près de 30 % du territoire est protégé : 25 parcs nationaux, 9 réserves écologiques, 30 réserves nationales de faune, 12 réserves forestières, auxquels il faut rajouter les nombreuses réserves privées. L’écotourisme est devenu la première ressource du pays et lors de votre séjour vous découvrirez ce paradis vert abritant une diversité incroyable de biotopes. Si certains pays sont prisés pour leur culture, leurs monuments ou leur architecture, le Costa Rica est recherché pour son monde du vivant, véritable leçon de biologie in situ.

LA FAUNE


Les oiseaux

Ce n’est pas moins de 915 espèces d’oiseaux que l’on rencontre au Costa Rica dont3 espèces endémiques et 93 endémiques partagées avec le Panama voisin ce qui en fait la plus forte concentration au monde en matière de diversité. Parmi ces espèces endémiques on trouvera entre autre le Colibri à tête cuivrée et l’Ariane de Boucard (colibri).

Le quetzal resplendissant est observable principalement vers San Gerardo de Dota et à Monteverde tandis que les aras écarlates sont nombreux du côté du Tarcoles, du Golfo Dulce, de Puerto Jimenez et à Carate au sud de Corcovado. Les tangaras se rencontrent à travers tous le pays et les oropendolas, cet oiseau étrange au bec coloré, apprécient à peu près tous les climats.

De nombreuses espèces migratoires font haltes dans les zones humides au nord du pays comme Boca Tapada ou encore le parc national Palo Verde.

> Liste officielle des oiseaux du Costa Rica

Les mammifères

231 espèces de mammifères ont été recensées sur tout le territoire costaricien. 4 espèces de primates (singe capucin, singe hurleur, singe écureuil et singe araignée), des tatous, des opossums, des porcs-épics, 2 espèces de paresseux, des coyotes, des renards, des pécaris, des chevreuils, des daguets, des martres, des loutres, des grisons, des moufettes, des tapirs, des fourmiliers, des kinkajous, 109 espèces de chauve-souris, 6 espèces de félins dont les jaguars, les pumas, les margays et les ocelots font partie de cet échantillonnage impressionnant côté terre.

Côté mer, ce sont pas moins de 3 espèces de baleines et 5 espèces de dauphins, des lamantins qui profitent des eaux riches et clémentes du Costa Rica.

Les amphibiens

La faune du Costa Rica serait triste sans toutes ses grenouilles arboricoles et ses crapauds – 112 espèces, les grenouilles de verre – 13 espèces, les dendrobates – 8 espèces, les salamandres – 40 espèces, les Gymnophiona – 7 espèces, sont les familles d’amphibiens communes au Costa Rica. La majorité des grenouilles du Costa Rica sont plutôt de petites tailles – 2 à 3 cm – toutefois certaines peuvent atteindre 15 cm.

Certaines sont vénéneuses et peuvent décharger un venin qui bloque l’activité neuro-musculaire. Toutefois, le poison doit pénétrer en quantité par les muqueuses (bouches, nez…). Toucher une grenouille de ce type n’est pas dangereux sauf si vous avez une plaie ouverte. Les amateurs pourront également découvrir le Rhinophrynus Dorsales, la grenouille arlequin, endémique, qui est l’une des nombreuses espèces menacées par le réchauffement climatique.
Les amphibiens sont particulièrement sensibles aux micro changements environnementaux et sont extrêmement vulnérables aux changements des habitats naturels et le crapaud doré de la forêt nuageuse de Monteverde en est l’exemple car il est considéré aujourd’hui comme disparu. Plus de 20 autres espèces sont ainsi menacées.

Les reptiles

Ce sont plus de 220 espèces de reptiles qui ont été identifiées sur tout le territoire et parmi les espèces les plus communes on trouve les lézards, les basilics, les boas (6 espèces), les colubridés, les caïmans, les crocodiles, les geckos, les iguanes, les ctenonotus.
Les serpents sont au nombre de 138 espèces dont 9 très venimeuses et 18 venimeuses mais il est toutefois difficile de les observer et un guide est recommandé afin de les débusquer.

L’iguane vert prend une couleur orangée pour séduire la femelle lorsqu’il cherche à s’accoupler entre novembre et janvier. Un autre dinosaure miniature est le Basilic Commun ou lézard Jésus-Christ. Il doit son nom au fait qu’il est capable de courir sur l’eau jusqu’à 8,5 km/heure sur des distances de 15 à 20 m. Sur terre il peut atteindre 11 km/heure. Il a la faculté de rester sous l’eau plus d’1/2 heure.

Les insectes et arachnides

Parmi les 10 000 insectes estimés ce sont les papillons qui remportent la palme car 1/4 des papillons de la planète se retrouvent au Costa Rica mais ce chiffre n’est qu’une estimation car chaque année ce sont plus de 100 nouvelles espèces qui sont découvertes dans le pays.

On observera facilement également des scarabées, des sauterelles, des libellules, des abeilles et bien sûr des moustiques.

Parmi les araignées les plus connues sont les tarentules (3 espèces) et les Nephilas et quelques 8 espèces de scorpions sont présentes sur le territoire.

La faune aquatique

C’est sans doute pour ses tortues que beaucoup de touristes font le déplacement jusqu’au Costa Rica car en effet, 5 espèces sur les 7 identifiées au monde ont choisi les côtes du Costa Rica pour se reproduire : la tortue luth , la tortue verte, la Clouante, la Ridley et l’Imbriquée viennent chaque année y pondre leurs œufs.

Les dauphins, les loutres, les coraux, les langoustes et les poissons multicolores font aussi partie du décor sous-marin et enfin, les baleines du nord et les baleines australes se rejoignent 2 fois par an pour mettre leurs petits au monde et les élever durant quelques mois avant leur grand voyage. Les meilleurs sites d’observation sont le parc Marino Ballena et le Golfo Dulce où elles restent plusieurs mois pour élever les baleineaux après leur naissance.

LA FLORE


Les arbres

C’est environ 1300 espèces d’arbres que vous pourrez observer au Costa Rica et même si certains sont spectaculaires, le plus haut d’entre eux, un Ceibo “sorte de chêne” peut atteindre 70 m de haut. Le Guanacaste – arbre national – et sa frondaison parapluie, le Corteza Amarilla et sa floraison jaune, le flamboyant, le figuier étrangleur, le bois de rose, le jaracanda, le faux caroubiers, l’eucalyptus sont les plus photogéniques et de nombreuses espèces produisent des bois tropicaux précieux tandis que d’autres sont protégés.

Les plantes et fleurs

La richesse naturelle du Costa Rica permet d’observer facilement en forêt des héliconias de plus de 100 espèces différentes, des bromélias, des Poinsettia, des Asclépias, des Euphorbia, des passiflores, des anthuriums, des Pétras Volubilis, des bananiers, des coucous, des gingembres rouges, des agapanthes, des fougères et de nombreuses espèces de palmiers.

Également environ 1 500 espèces d’orchidées se nichent dans les arbres et la Guaria Morada est la plus connue d’entre elles car c’est la fleur nationale. Le pays a depuis longtemps une production liée aux plantes ornementales et l’on trouve de nombreuses cultures destinées à l’exportation.

À cela s’ajoute les multiples cultures de café, d’ananas et de cacao qui sont la seconde économie du pays.