• 26Oct 22

La forêt de nuages au delà de Monteverde

Monteverde est l’une des régions montagneuses les plus visitées du Costa Rica. Cette destination, répertoriée dans tous les guides (Routard, Petit Futé, Lonely Planet…) est devenue un incontournable pour de nombreux voyageurs qui visitent le Costa Rica. Au-delà de l’intérêt naturel de la région, beaucoup y viennent pour des raisons logistiques. En effet, c’est une zone montagneuse idéalement située sur la route entre l’Arenal et le pacifique Central ou Sud comme Manuel Antonio.  C’est une halte parfaite pour un voyage d’une semaine avec volcan, montagne et plage.

Je ne dis pas que c’est mal, mais je crois sincèrement que l’on peut optimiser son long-courrier pour visiter aussi des régions moins touristiques et tout aussi belles de ce pays hors du commun

En tant que Tico, une chose qui m’a toujours fait sourire, est la façon dont le terme “forêt de nuages” est devenu une marque pour identifier les forêts de nombreuses réserves de Monteverde. C’est comme si, d’une certaine manière, Monteverde était synonyme de forêt de nuages.

En fait, le terme de forêt nuageuse fait surtout référence à un paysage caractéristique de certains biotopes, plutôt qu’à un type de biotope en soi. En d’autres termes, les biotopes, tels que décrits par Leslie Holdridge, sont des zones déterminées par trois facteurs principaux : l’altitude, la température, l’humidité et la latitude. Ainsi, les forêts que nous observons à Monteverde sont appelées forêts tropicales humides pré montagnardes mais peuvent être observées à beaucoup d’autres endroits similaires en terme de biotope au Costa Rica.

La zone de Monteverde est située dans une région d’altitude (Cordillera de Tilarán) qui agit tel un mur pour séparer les plaines du nord du Pacifique. Ces montagnes, se trouvent en altitude tout de suite derrière de grandes plaines (plaines du nord) ou des étendues d’eau comme le Golfe de Nicoya. Cette convergence provoque une condensation de l’humidité provenant du Pacifique ou des plaines du nord. Cette condensation, associée aux taux d’évaporation élevés typiques du biotope susmentionné, fait qu’une bonne partie de la journée il y a du brouillard dans la forêt et ce malgré une température élevée.

Les forêts de nuages au Costa Rica

Comme déjà évoqué précédemment, ce phénomène n’est pas unique à Monteverde. Nous pouvons citer également :

  • L’île Cocos, dont l’altitude en son centre est de seulement 200 m, est également connue sous le nom de forêt de nuages.
  • La péninsule d’Osa  possède tout au nord, entre le Golfe Dulce et Sierpe, quelques petites montagnes qui ne dépassent pas 300 m. Là-bas, une forte condensation de l’humidité, provenant du Pacifique et de la zone humide de Terraba-Sierpe, forme une couche dense de brume à certains moments de la journée à cette altitude improbable. Les paysages qui en découlent sont tout simplement extraordinaires. Mais nous y reviendront dans un prochain article.

 

En résumé, Monteverde et Santa Elena, outre la forêt de nuages, méritent d’être visités pour leur biodiversité. Cependant, ce qui est très important, ce n’est pas nécessairement Monteverde mais la cordillère de Tilaran en tant que zone de confluence interocéanique. Nous en parlerons dans un prochain article.

Pour l’instant, dites-nous si voulez-vous visiter la forêt de nuages ?

Gardez à l’esprit que nous pouvons vous faire découvrir la forêt nuageuse tout en échappant à la foule de touristes qui visite Monteverde.

Demandez-nous comment ici.

Lire plus :

Bosque Eterno de los Niños : la plus grande réserve du Costa Rica

Bosque Eterno de los Niños hors des sentiers battus 

Pas réflexions au sujet de « La forêt de nuages au delà de Monteverde »

Laisser un commentaire

N'hésitez pas à nous faire part dans le cadre ci-dessous de vos envies, de votre projet de voyage, des étapes souhaitées. Précisez éventuellement si vous voyagez avec des enfants, des personnes à handicap…

Les champs * sont obligatoires

NOS AGENCES DANS LE MONDE