donald-hayling-costa-rica-decouverte
  • 14Nov 17

Donald Hayling : le tico roi du baseball

Dans la série des sportifs ticos ayant marqué l’histoire du sport mondial (ici et notamment), nous parlerons aujourd’hui de Donald Hayling, le tico qui a fait ses preuves au pays du baseball : les États-Unis. Donald “Danny” Hayling Shaw est né sur la côte des Caraïbes du Costa Rica, le 5 octobre 1927, à Puerto Limón. Enfant, il joue au baseball, avec des “balles de tennis et des gants fabriqués par lui”, selon le site de la galerie des sports, dont il fait partie depuis 1982.

Débuts de carrière amateur puis pro en Amérique latine

donald-hayling-2-costa-rica-decouverteEntre 1944 et 1950, il a joué comme amateur avec l’équipe de San Luis. Puis il rejoint les Atlántico Cubs, de catégorie supérieure. En 1947, après avoir joué avec l’équipe nationale en Colombie, il a fondé l’équipe de Jupiter et a remporté quatre championnats consécutifs. À ce moment-là, il s’est distingué comme un lanceur extraordinaire.

Il a fait partie de l’équipe sélectionnée aux Jeux d’Amérique centrale du Guatemala en 1950. Il a reçu de grands éloges de la presse et a ouvert les portes pour faire le saut dans le baseball international.

“L’arbitre de la ligue majeure Joe Papparella m’a vu jouer avec l’équipe nationale du Costa Rica et m’a recommandé au superviseur des Dodgers de Brooklyn, Al Campanis. En dépit d’une période de troubles administratifs (n’étant pas états-unien) et sans marché d’agents libre, j’ai accepté le défi”, a rappelé Danny Hayling au journal La Nación, lorsque le journal l’a nommé l’un des 25 meilleurs athlètes du 20ème siècle.

Son entrée dans les championnats nords-américains

À la fin des années 1950, il a signé un contrat avec les Dodgers de Los Angeles, l’une des équipes les plus importantes dans les ligues majeures américaines, remportant six World Series. Dans les divisions Triple A (équipes de divisions mineures), il a remporté 18 matchs consécutifs en 1951. Il a joué professionnellement aux États-Unis jusqu’en 1959 avec l’équipe de Buffalo. Cette année, il a remporté 22 matchs et en a perdu seulement trois.

Entre 1951 et 1959, Hayling a présenté 283 matchs avec les Dodgers. En 1960, il a participé à la Ligue professionnelle du Mexique, avec Monterrey, les Tigres et le Poza Rica. Il a également joué à Porto Rico, à Cuba et au Nicaragua.

Il a terminé sa carrière dans la Ligue du Sud-Est avec le Veracruz en 1968. À l’étranger, le limonense (origaire de Limon) a participé à 622 matchs, dont il a remporté plus de la moitié. Après sa retraite, il a servi comme directeur technique de plusieurs équipes et sélections de Limón.

Après sa retraite, il a été invité en Caroline du Nord et a reçu un hommage. Il a été nommé citoyen d’honneur et duc de la ville de Hazard (Kentucky). Il a également été membre du Temple de la renommée de la Ligue de l’Atlantique Sud (Caroline du Nord), ainsi que Hank Aaron, Sparky Anderson, Frank Robinson, Nolan Ryan, Ryne Sandberg, Don Mattingly, Steve Carlton, Ty Cobb et Willie Stargell, entre autres. Ce sont des légendes du baseball aux États-Unis.

Danny Hayling est décédé à l’âge de 81 ans le 14 janvier 2009 à San Jose. Aujourd’hui, nous lui rendons hommage.

danny-hayling-costa-rica-decouverte

Pas réflexions au sujet de « Donald Hayling : le tico roi du baseball »

Laisser un commentaire

Laissez-nous ici vos commentaires et votre expérience de voyage au Costa Rica. Vous pouvez télécharger également LA meilleure photo de votre voyage ou le lien vers la video de votre choix.


CAPTCHA Image
Reload Image

Les champs * sont obligatoires - Votre adresse email ne sera pas publiée

NOS AGENCES