• Anne

  • 10Nov 11

Parc national de Cahuita

CAHUITA


Le parc National de Cahuita est situé sur la côte Caraïbes. Un petit paradis terrestre s’il en est ! C’est également le seul site protégé de la Grande Caraïbe.
Il tire son nom de la langue indigène : CAWI qui signifie l’acajou, arbre local très répandu et TA qui signifie Pointe. Littéralement : pointe d’acajou.
A 43 km au sud de Puerto Limon, le village est une véritable  carte postale. Plage de sable blanc, bordée de cocotiers, bercé de musique aux tendances reggae. On y déguste la meilleure cuisine du pays aux influences Jamaïcaines dont est originaire une partie de la population. Un poulet à base d’ananas et de lait de coco ou des langoustes fraîchement pêchées font partie de l’ambiance particulière de la zone.

PARC MARITIME


Le parc maritime (22 400 ha) offre aux amateurs de plongée un aquarium multicolore. Ici, le corail cerveau constitue une grande partie du récif corallien le plus grand du pays avec 600 ha de coraux. Plus de 35 espèces différentes vivent ici. Toutefois le parc marin abrite une multitude d’espèces : 3 types de requins, raies pastenagues, anguilles, oursins, poissons perroquets (Scaridae), poulpes, barracudas, poisson-ange français (Pomacanthus paru), Poisson ange royal (Holacanthus ciliaris), Poisson perroquet bleu (Scarus coeruleus), poisson-papillon à quatre yeux (Chaetodon capistratus), éponges, tortues verte et tortue imbriquée et les langoustes sont les hôtes de ces eaux chaudes.

Lors du tremblement de terre qui a secoué la région en 1991, les coraux se sont retrouvés à l’air libre et une grande partie a disparue. Fort heureusement, la population corallienne s’est rapidement réinstallée et développée.

PARC TERRESTRE


Le parc terrestre (1100 ha) dont 14 km de plages n’est pas en reste en matière de faune. On y rencontre communément des paresseux, des ratons laveurs, des crabes (terre et eau), des singes hurleurs, des martins-pêcheurs, des hérons, des marins pêcheurs, des coatis, diverses espèces d’amphibiens et de reptiles.
Un bateau négrier du XVIIIè siècle est échoué au bout de la plage, à l’embouchure du rio et témoigne de cette époque lointaine où les esclaves furent acheminés par les européens sur ces côtes inhospitalières à l’époque. La population de la région est d’ailleurs encore aujourd’hui teintée par ses origines africaines.
Les deux accès au parc se font soit par Kelly Creek dans le village de Cahuita ou plus au sud à Puerto Vargas.

Pas réflexions au sujet de « Parc national de Cahuita »

Laisser un commentaire

Laissez-nous ici vos commentaires et votre expérience de voyage au Costa Rica. Vous pouvez télécharger également LA meilleure photo de votre voyage ou le lien vers la video de votre choix.


CAPTCHA Image
Reload Image

Les champs * sont obligatoires - Votre adresse email ne sera pas publiée

NOS AGENCES