• Anne

  • 11Nov 11

Parc national de Carara

Petit par la taille, immense pour la biodiversité : parc national de Carara

Le parc National de Carara est situé sur la côte centrale du Pacifique. Une zone de transition entre les forêts tropicales sèches du Nord et Tropicales Humides du Sud c’est la dernière forêt de transition du Costa Rica. C’est cette écosystème particulier qui lui confère tous son intérêt. Anciennement, le parc était une grande propriété privée appelée Hacienda Coyolar. Bien que très visité, de part sa proximité de San José, il offre un intérêt particulier au niveau de sa richesse faunesque et floral. Bordé par le fleuve Tarcoles, on peut y apercevoir outre des crocodiles, de nombreux oiseaux, les zones humides étant favorables à la nidification de nombreuses espèces.
L’emblème du parc est le Ara Macao, espèce en voix de disparition, mais extrêmement protégée au Costa Rica. Il est fréquent de pouvoir observer les dizaines de couples, à la tombée du jour, aux abords du parc. Plus de 150 nids de ce grand perroquet coloré ont été recensés à Carara.

Plusieurs sentiers sont ouverts au public, mais il est conseillé de prendre un guide pour ne pas rater l’essentiel de sa biodiversité.

La flore

En ce qui concerne les arbres la forêt compte de nombreux Guanacaste ou oreille cafre (Enterolobium cyclocarpum), Guarumo ou bois trompette (Cecropia), Cornizuelo ou Acacia Costa Rica, espavel (Anacardium excelsum), Ojoche ou Noix-pain (Brosimu costaricanum), Christopher ou Cristobal (Platymiscium pinnatum) mais également l’Arbuste de Cafecillo (Erytrochiton gymantum) espèce endémique du Costa Rica.
De belles variétés d’héliconias, d’orchidées sont observables. Les jacinthes d’eau proposent à certaines saisons des spectacles de points d’eau mauves et blancs absolument magnifiques.

la faune

Les mammifères, les reptiles et les oiseaux sont également nombreux à vivre au sein du parc. Les paresseux, fourmiliers, en particulier le Myrmecophaga tridactyle fourmilier géant, agoutis, pécaris, coatis à nez blanc, ocelots, singes atèles, singes hurleurs.
Mais, c’est certainement les oiseaux qui raviront les ornithologues amateurs ou confirmés. Ils découvriront entre autre : buse noire, buse de Swainson, caracaras, faucon des chauves-souris, faucon pèlerin, macagua rieur, aramides cajanea, râle à menton blanc, talève violacée, jacana du nord, vanneau téro, bécasseaux, milans, amazones à front rouge, touï à menton d’or, effraie des clochers, pic ouentou, synallaxe ardoisé, ariane de Boucard (endémique), manakin à col orange, moucherolles, trogon de Baird, élénie verdâtre, cotignac turquoise, manakin à tête bleue et bien évidemment le Ara Macao.

C’est au petit matin que le parc présente le plus grand intérêt, à l’heure où les oiseaux ne se protègent pas encore de la chaleur très lourde du milieu de journée.

Pas réflexions au sujet de « Parc national de Carara »

Laisser un commentaire

N'hésitez pas à nous faire part dans le cadre ci-dessous de vos envies, de votre projet de voyage, des étapes souhaitées. Précisez éventuellement si vous voyagez avec des enfants, des personnes à handicap…

Les champs * sont obligatoires

NOS AGENCES DANS LE MONDE