• Anne

  • 02Déc 08

Garajonay et Quetzals, 2 parcs jumelés…

Le parc national de l’île de La Gomera dans l’archipel des Canaries en Espagne, Garajonay, et la réserve nationale Quetzal au Costa Rica se sont jumelés cette semaine. L’objectif est une coopération, un échange de données et d’expériences de la conservation de leur milieu naturels et en particulier de l’eau.

Garajonay


Patrimoine mondial de l’humanité depuis 1986, Garajonay est le seul parc Espagnol à bénéficier d’une végétation subtropicale. On estime également qu’une partie de sa flore, en particulier les lauriers, sont fossiles. Ce parc abrite 50 espèces de flore endémiques et en protège 122 espèces sur l’île entière. En ce qui concerne la faune, c’est plus de 153 espèces endémiques et 327 pour l’ensemble de l’archipel.

La réserve Quetzal


De son côté, la “belle Quetzal”, bénéficie d’une richesse en faune et en flore exceptionnelle.
En effet, le parc abrite de nombreuses espèces en voie d’extinction comme les lions des montagnes, des tapirs, des jaguars, des pumas et le fameux Quetzal. Mais aussi des coatis et bassaris d’Amérique centrale (petits mammifères qui vivent dans les forêts tropicales du Mexique et d’Amérique centrale). Ce sont quelques 25 espèces endémiques, 116 espèces de mammifères sur 4000 ha. et 14 écosystèmes.

L’intérêt de ce jumelage est également de former des gardes forestiers qui pourront apporter leur connaissances aux autres réserves et parcs du Costa Rica. Quand on sait que prêt de 25% de ce petit pays est classé parc où réserve, ils ont du travail en perspective. La biodiversité du Costa Rica, riche de 500 000 espèces et 300 000 insectes peut apporter également au parc des Canaries une connaissance de sa faune et de sa flore.
Les similitudes entre ses deux partenaires sont essentiellement la quantité de pluie annuelle et leur biodiversité.

Ce partenariat, enfin, vise également à rapprocher les populations espagnoles et costaricaines par l’intermédiaire d’échanges scientifiques, étudiants et naturellement touristiques. Dans ce dernier cas, nous encourageons vivement nos clients qui souhaitent observer des oiseaux à passer pas là lors de leur séjour au Costa Rica.

Pas réflexions au sujet de « Garajonay et Quetzals, 2 parcs jumelés… »

Laisser un commentaire

Laissez-nous ici vos commentaires et votre expérience de voyage au Costa Rica. Vous pouvez télécharger également LA meilleure photo de votre voyage ou le lien vers la video de votre choix.


CAPTCHA Image
Reload Image

Les champs * sont obligatoires - Votre adresse email ne sera pas publiée

NOS AGENCES