tarentule-costa-rica-decouverte
  • Arnaud

  • 05Oct 18

Tarentule : Mythes et Vérités

Rencontrer une tarentule est plutôt commun pour les Ticos qui ont appris à vivre avec. Mais pour les voyageurs, cela peut faire peur… Mais pas de panique !

La variété du climat est tellement exceptionnel au Costa Rica qu’en moins d’une heure, vous pouvez passer d’une brume froide carthaginoise au soleil ardant d’Alajuela. Les Ticos vivent dans un pays de seulement 51 000 km 2, mais qui représente 5% de la biodiversité de la planète. C’est-à-dire qu’il y a de la faune dans tous les coins !

Dans de nombreux endroits du pays, il n’est pas rare de trouver des espèces exotiques dans les cours, dans les environs et même… dans les tiroirs. Oui, la richesse naturelle du Costa Rica est abondante même dans les foyers. Il n’est donc pas si rare que cela de trouver une tarentule sous le lit d’un Costaricien. Une tarentule ?! Oui, bien que nous sachions que le mot tarantule suscite chez les gens des émotions extrêmes : peur, terreur, phobie, curiosité, fascination et, dans certains cas, même le plaisir de les avoir comme animaux domestiques (ce que nous ne recommandons pas : c’est un animal sauvage). 

La tarentule au Costa Rica

La tarentule est une araignée corpulente aux pattes poilues et aux mouvements sinueux et rapides qui, depuis l’Antiquité, a intimidé l’homme en raison de son aspect mystérieux qui se veut menaçant. Au Costa Rica, elle sont commune dans presque tout le pays, tant dans les forêts sèches et pluvieuses de faible altitude que dans les zones hautes, inférieures à 2 000 m.

tarentule-sol-costa-rica-decouverte

Cependant, la grande ignorance de la plupart des gens sur la biologie de cet animal, tant dans les communautés urbaines que rurales, a généré les mythes et les croyances les plus divers, parmi lesquels ce que beaucoup de ruraux appellent “l’urine d’araignée”.

Selon cette croyance, l’urine produit des taches ou des brûlures sur la peau des personnes et des autres animaux. C’est absolument faux et loin de la réalité, car pour se défendre, la tarentule ne mord qu’avec une grande force ou peuvent libérer des poils situés dans le ventre et provoquer des réactions urticantes ou allergiques.

Il est important de souligner que la taille de la tarentule n’est pas liée à la puissance de son venin, car il existe des espèces d’araignées plus petites et plus dangereuses pour l’être humain, telles que la veuve noire ou les araignées-loups du genre Phoneutria.

La tarentule, comme beaucoup d’autres araignées et diverses espèces d’animaux, est introduite accidentellement dans les maisons (et autres bâtiments), suscitant l’alarme et la peur. Pour elle, il ne s’agit que d’un refuge temporaire ou elle recherche tout simplement des aliments comme des cafards (les fameuses cucarachas) et autres insectes. Elle fait partie du monde dans lequel nous vivons et partageons et que nous devons essayer de comprendre, de respecter et de tolérer.

Que faire si vous en trouvez une à la maison (ou à l’hôtel) ?

Pour la plupart des gens, la rencontre avec une tarentule à l’intérieur d’un bâtiment est un événement compliqué et traumatisant. Cependant, il est possible de gérer cet événement sereinement et surtout d’essayer de comprendre que cet animal n’est ni un ennemi ni un danger potentiel pour l’homme.

Dans ces cas, l’idéal n’est pas d’essayer de l’attraper avec les mains, ni de la frapper ou de la blesser. Vous pouvez l’effrayer avec un balai, en la dirigeant vers la sortie. Aussi, vous pouvez utiliser un bocal ou un récipient à large ouverture qui peut être placé sur l’araignée et placez soigneusement le couvercle d’un côté jusqu’à ce qu’il soit possible de le fermer. Plus tard, le spécimen peut être amené sur un site boisé et relâché. Ça fera l’événement de la journée 😉

Sinon, évidemment, le personnel de l’hôtel où vous vous trouvez saura quoi faire.

Connaître la tarentule et ses curiosités

  • Les tarentules constituent un groupe important d’invertébrés classés dans le groupe des arachnides, qui comprend également les scorpions, les acariens et les tiques.
  • Elles diffèrent des insectes par leurs huit pattes (les insectes en ont six), leur absence d’antennes et leurs appendices dans la bouche en forme de griffes ou de crocs, appelés chélicères, destinés à contenir la proie.
  • Certaines espèces de ce groupe possèdent un poison hautement toxique qu’elles inoculent avec ces crocs, mais la grande majorité d’entre elles ne sont pas dangereuses pour les humains. Les tarentules habitent les régions tropicales humides, subtropicales et arides du monde entier.
  • Ils vivent dans des terriers et des tunnels creusés par elles-mêmes. On les trouve également dans les cavités des arbres et les crevasses rocheuses, couvrant l’ensemble du continent américain, l’Asie, l’Europe du Sud, l’Afrique et le Moyen-Orient. Bref, partout !
  • Sa taille varie de petite jusqu’à certaines espèces qui peuvent être aussi volumineuses que la main d’un homme adulte. Ils n’ont pas de squelette interne mais possèdent une structure externe rigide appelée exosquelette qui se renouvelle deux à trois fois par an jusqu’à maturité.

Vous l’aurez compris : pas de quoi paniquer à la vue d’une tarentule !

tarentule-main-costa-rica-decouverte

Pas de commentaire au sujet de « Tarentule : Mythes et Vérités »

Laisser un commentaire

N'hésitez pas à nous faire part dans le cadre ci-dessous de vos envies, de votre projet de voyage, des étapes souhaitées. Précisez éventuellement si vous voyagez avec des enfants, des personnes à handicap…

Les champs * sont obligatoires

NOS AGENCES DANS LE MONDE