chien-de-brousse-3-panama-decouverte
  • Arnaud

  • 17Jan 18

De rares photos montrent le chien de brousse répandu au Panama

Le chien de brousse (Speothos venaticus, bush-dog en anglais, ou “chien de buissons”) est l’une des espèces de canidés les plus énigmatiques du monde, rarement observée dans toute son aire de répartition en Amérique centrale et en Amérique du Sud. 

De nouvelles données provenant de photos prises par des pièges photographiques automatisés dans des zones reculées du Panama, ainsi que d’autres observations, montrent que l’espèce est répandue dans le pays. La nouvelle étude, co-rédigée par l’associé de recherche Smithsonian Ricardo Moreno, aidera la planification de conservation pour cette espèce presque menacée.

Présentation du chien de brousse, Speothos venaticus

chien-de-brousse-panama-decouverte”Notre groupe de biologistes de Yaguará Panama et ses collaborateurs travaillent sur un article sur les grands mammifères en utilisant des données de pièges photographiques qui couvrent le Panama de la frontière du Costa Rica à la frontière colombienne”, a déclaré M. Moreno. “Le chien de brousse est l’une des espèces les plus rares que nous prenons en photo.”

Les chiens de brousse, Speothos venaticus, sont de pattes courtes et trapues, ne dépassant pas environ un pied à l’épaule (30 cm). Ils vivent principalement dans les forêts tropicales, mais ont également été enregistrés dans des habitats fragmentés et altérés. Ils chassent en meute de jusqu’à 10 animaux, les chiens de brousse “s’expriment” par des gémissements aigus pour maintenir le contact et japper comme des chiots quand ils chassent leur proie.

Ils se nourrissent principalement de grands rongeurs forestiers comme les agoutis et les pacas, dépendant des proies disponibles là où ils évoluent. Féroce pour leur taille, une meute de six a été vu une fois chassant un tapir, un animal presque 20 fois le poids d’un chien de brousse. Bien qu’ils soient actifs de jour, ces chiens sauvages sont remarquablement difficiles à voir et sont très rarement signalés, même lorsqu’ils sont connus.

Réalisation de l’étude de longue haleine

chien-de-brousse-2-panama-decouverteLes pièges photographiques numériques, qui prennent des photos automatiquement lorsque leurs capteurs infrarouges détectent la chaleur corporelle d’un animal, sont utilisés dans de nombreuses études sur la faune. Des pièges photographiques ont été établis dans le cadre d’enquêtes sur d’autres mammifères, y compris les jaguars. Les caméras ont accidentellement pris des photos de chiens de brousse dans quatre sites allant de Cerro Pirre près de la frontière colombienne dans l’est du Panama jusqu’au parc national de Santa Fe dans l’ouest du pays. Pour donner une idée de la difficulté d’étudier l’espèce, les photos n’ont été obtenues que 11 fois sur plus de 32 000 jours-caméras (le nombre de caméras multiplié par le nombre de jours de fonctionnement).

L’article rapporte des observations de chiens de brousse provenant de cinq sites supplémentaires, y compris Fortuna à l’ouest de Santa Fe, montrant que l’espèce se trouve dans un habitat convenable presque partout au Panama. Le Panama est le seul pays d’Amérique centrale où l’espèce est connue, à l’exception de quelques observations non confirmées dans l’extrême est du Costa Rica, près de la frontière panaméenne. “Nous pensons qu’il va bientôt traverser la frontière vers le Costa Rica”, a déclaré Moreno.

L’Union internationale pour la conservation de la nature a estimé que les populations de chiens de brousse ont diminué de près de 25% au cours des 12 dernières années, et l’a classée dans la catégorie «quasi menacée» à l’échelle mondiale. Contrairement à d’autres carnivores au Panama, comme le jaguar, le puma et le coyote, les chiens de brousse ne semblent pas être directement persécutés par les humains. Les principales menaces sont la perte et l’empiètement de l’habitat. En effet, 15% des forêts du Panama ont été perdues entre 1990 et 2010. Les chiens de brousse ont de très grands domaines vitaux pour des animaux de leur taille, jusqu’à 700 km carrés, et peuvent nécessiter de grandes étendues forestières pour survivre. D’autres menaces incluent la réduction de l’abondance de leurs proies par les humains.

Cette étude a été réalisée avec la permission et le soutien logistique du ministère de l’Environnement du Panama.

Pas réflexions au sujet de « De rares photos montrent le chien de brousse répandu au Panama »

Laisser un commentaire

N'hésitez pas à nous faire part dans le cadre ci-dessous de vos envies, de votre projet de voyage, des étapes souhaitées. Précisez éventuellement si vous voyagez avec des enfants, des personnes à handicap…

Les champs * sont obligatoires

NOS AGENCES DANS LE MONDE