• Anne

  • 03Oct 09

Pura Isla del Coco

La mission des scientifiques à l’Isla del Coco vient de se terminer. Ces derniers étaient tout sourire en revenant en expliquant que les Jumelles et l’Isla del Coco étaient sans doute l’un des lieux les plus purs du monde ! Le recensement fait état de plus de 1400 espèces animales et végétales et en fait un lieu extraordinaire et d’une valeur unique mondiale.

Isla del Coco cascade

Richesse unique au monde, c’est Isla del Coco

La mission formée de 15 scientifiques a effectué durant plus de trois semaines plusieurs plongées quotidiennes et a pu observer les espèces connues mais également une dizaine inconnues. Ils nous ramènent des heures de vidéo qu’il reste à décortiquer.

Ils ont observé la plus grande densité de requins au monde et cette seule constatation prouve que la région est riche en éléments nourriciers. Les scientifiques ont insisté sur abondance de petits poissons, de méduses, de coraux, d’algues et de micro-organismes.

Cette mission sera certainement suivie d’une seconde en Mai ou Avril, période où les conditions climatiques seront plus favorables, afin d’observer l’impact du phénomène El Niño dans ce sanctuaire aquatique.

Enjeux et protection de l’Isla del Coco

Toutefois, un bémol est à noter : la pêche illégale. En effet, bien que la zone soit protégée en parc naturel, les Rangers et les ONG qui se chargent de protéger les eaux ne peuvent éradiquer les pêches illégales et rencontrent fréquemment des filets et des lignes qui compromettent sérieusement la pérennité de la richesse de ses eaux.

Enric Sala, directeur de l’expédition, a écrit sur le sujet : «C’était comme se réveiller de son rêve le plus merveilleux à la plus cruelle réalité.” Après avoir libéré une tortue verte des mailles d’un filet mais sans avoir pu sauver un thon albacore mort d’épuisement.

La réalité prouve qu’il y a plus de pêcheurs que les protecteurs, et, comme dans de nombreuses zones marines protégées dans le monde, nous avons constaté que les efforts actuels ont besoin de soutien supplémentaire.

La bonne nouvelle toutefois, c’est que le parc national de l’Isla del Coco, le Costa Rica et sa Garde côtière, les organismes de conservation dont The Nature Conservancy, le conservatoire international, le PRETOMA, la fondation des amis de l’Isla del Coco, le CIMAR, plus quelques autres établissements de recherche et plusieurs donateurs travaillent dur pour préserver ce joyau de l’océan.

Ils sont un exemple pour tous les Costariciens et le monde entier.

Pas réflexions au sujet de « Pura Isla del Coco »

Laisser un commentaire

N'hésitez pas à nous faire part dans le cadre ci-dessous de vos envies, de votre projet de voyage, des étapes souhaitées. Précisez éventuellement si vous voyagez avec des enfants, des personnes à handicap…

Les champs * sont obligatoires

NOS AGENCES DANS LE MONDE