• Anne

  • 09Nov 11

Parc national de Braulio Carrillo

L’immensité verte de Braulio Carrillo

Cascade au parc national Braulio CarilloLe Parc national Braulio Carrillo a pris son nom en hommage au troisième  Président du Costa Rica, Braulio Carrillo Colina.
Situé au nord-est de la vallée centrale à une vingtaine de km de la capitale, il s’étend sur 47583 ha. Le paysage est dominé par de hautes montagnes couvertes de forêts tropicales très denses et de nombreuses rivières. La topographie et les fortes précipitations, environ 4,50 m par an en moyenne, provoquent la formation d’innombrables chutes d’eau. Le parc contient plusieurs volcans éteints.
Traversée d’Ouest en Est par l’autoroute qui relie San José à Limon côté Caraïbes, il suffit de quelques centaines de mètre à droite ou à gauche pour changer radicalement d’environnement. La densité de la forêt est telle que personne ne s’y aventure en dehors des sentiers balisés.

La faune

Les botanistes estiment que le parc Braulio Carrillo abrite plus de 6 000 espèces de plantes dont plus de 1 200 espèces d’Orchidées. On y trouve au moins 135 espèces de mammifères comme le singe nasique (long nez), le capucin ou caja blanca et le singe hurleur ou mono congo. Parmi les reptiles le fameux fer de lance ou terciopelo, boa constrictor et matabuey ou tue-bœuf le plus venimeux de tout le continent. Les rivières et zones humides servent d’habitat aux crocodiles et à des milliers de grenouilles multicolores dont la célèbre Agalychnis callidryas, grenouille arboricole aux yeux rouges. On trouve le Bufo Holdridgei ou crapaud doré, espèce endémique et en danger d’extinction.

La flore

La complexité botanique du parc national Braulio Carrillo en fait tout son intérêt. L’essentiel du parc est recouvert par la forêt primaire où l’on rencontrent environ 6000 espèces de végétaux représentant la moitié de toutes les espèces à travers le pays. Le Minquartia guianensis, l’acajou, le chêne, et Carapa guianensis sont relativement abondants. On y trouve aussi les ceibas ou fromagers, les yos ou sapium, le lorito et le ojoche ou noix-pain. Certaines espèces, cependant, sont en danger de disparition, comme le Naazreno ou Peltogyne purpurea, le Jicaro ou calebassier, le palmito dulce ou Euterpe Edulisnain et Súrtuba ou Aile à Ravet.
Dans les hauteurs du parc et en particulier vers le volcan Barva la végétation est caractéristique de la forêt nuageuse. De nombreuses espèces d’héliconias et d’orchidées complètent cette biodiversité classée comme l’une des plus riches de la planète.

Enfin, le parc est essentiel pour l’alimentation en eau de cette partie de la vallée centrale, la plus peuplée du pays.
Il est fortement conseillé de visiter avec un guide. Les 2 entrées principales sont :

• Le secteur du volcan Barva : 3 sentiers – Pas de parking

Caractéristiques de cette zone : les lagunes d’origines volcaniques, les oiseaux comme le Quetzal et la végétation de la forêt brumeuse.
Sendero Escondido: 1,5 km – difficulté modérée – Maximum 20 personnes.
Sendero Laguna Barva: 2,2 km – difficulté modérée – Maximum 20 personnes. Plusieurs miradors d’observation.
Sendero Laguna Copey: 5 km. – difficulté élevée – Maximum 20 personnes.

• Le secteur Quebrada González : 3 sentiers – Parking

Caractéristiques de cette zone :  la forêt tropicale et sa grande diversité de flore et faune.

Sendero Las Palmas : 2 km – difficulté modérée – Maximum 20 personnes.

Sendero El Ceibo : 1 km – difficulté modérée – Maximum 20 personnes.

Sendero Botarrama : 3 km – difficulté modérée – Maximum 20 personnes.

Pas réflexions au sujet de « Parc national de Braulio Carrillo »

Laisser un commentaire

N'hésitez pas à nous faire part dans le cadre ci-dessous de vos envies, de votre projet de voyage, des étapes souhaitées. Précisez éventuellement si vous voyagez avec des enfants, des personnes à handicap…

Les champs * sont obligatoires

NOS AGENCES DANS LE MONDE