bio-mi-huerta-ccobiosiembra-costa-rica-decouverte
  • 29Oct 17

Les producteurs et acheteurs bio et locaux s’organisent au Costa Rica

La société Mi Huerta, avec un terrain de cinq hectares, existe depuis quatre ans dans le Guarco de Cartago. Là, Ricardo Castillo développe des pratiques agricoles respectueuses de l’environnement (bio) et produit des légumes, des légumineuses, des feuilles vertes (salades) et des fruits comme le moringa – son produit phare – de manière biologique (bio) et sans chimie dans tous ses processus.

Une initiative conjointe privé-public

À partir de novembre, Castillo – fondateur de la PME – aura de nouveaux outils pour élargir son portefeuille de clients. Aujourd’hui, il vend principalement dans le marché Urbain à San Pedro de Montes de Oca et dans deux restaurants qui recherchent une offre différenciée. Cette dernière, parce que Mi Huerta est l’une des PME impliquées dans une alliance entre Fundecooperación et la Chambre des Restaurants et Produits Alliés du Costa Rica (Cacore).

Ces entités se sont associées pour créer et promouvoir des liens productifs qui aident les PME nationales produisant des aliments indigènes et avec une meilleure conscience de la préservation de l’environnement et enfin les placer directement dans les restaurants du pays. Avec cela, ils souhaitent que les petits entrepreneurs améliorent la commercialisation de leurs produits, augmentent leurs revenus et génèrent un commerce équitable entre les parties.

Comment réaliser le projet ?

bio-salades-costa-rica-decouverteL’un des principaux aspects de cette initiative est de fournir une liste complète des producteurs tel que Castillo, de reconnaître les noms, les contacts et le portefeuille de restaurants et de clients. Des restaurants tel que Antojitos San Pedro, qui il y a trois ans et demi a implanté cette mesure d’acheter entièrement auprès de fournisseurs qui ont aussi des processus respectueux de l’environnement. Ils ont ainsi une liste des fournisseurs avec des pratiques telles que Mi Huerta, générant des produits bio meilleurs pour la santé et ayant des pratiques plus conscientes.

Muni Figueres, gérant de Antojitos San Pedro, a déclaré que 100% de ce qu’ils dépensent pour acheter des produits éco-responsables, 35% sont destinés aux produits verts : c’est-à-dire des fournisseurs de fruits, de légumes, de légumineuses et autres. Il explique qu’il achète des produits seulement de ces producteurs nationaux, donc cela augmentera à terme les possibilités pour plus de choix, connaitre de nouvelles entreprises agricoles qui sont conformes à leurs idéaux qui assurent la santé, la qualité et le goût de leurs clients.

“Parfois, par la nature même de la production de ce type de nourriture, les rendements ne sont pas très constants et il faut chercher plusieurs options parce que ce n’est pas facile avec une production de ce type ; donc plus vous en savez sur les entreprises ou les producteurs de ce type, mieux vous savez où aller et créer des liens, sans décevoir notre clientèle“, a déclaré Figueres.

bio-salades-costa-rica-decouverteUn hectare qui croît

Mauricio Segura, propriétaire d’Ecobiosiembra – situé à Las Nubes de Coronado – est un autre producteur qui voit une opportunité d’élargir son marché et non seulement de germer de nouveaux produits sur sa ferme d’un hectare, diversifier et augmenter l’offre.

Dans ce cas, il peut renforcer non seulement l’offre qui compte déjà sept restaurants dans la Grande Région Métropolitaine de San José de produits verts exempts de produits chimiques et certifiés, ainsi que des œufs produits de poules élevées avec amour et à l’air libre.

Pas réflexions au sujet de « Les producteurs et acheteurs bio et locaux s’organisent au Costa Rica »

Laisser un commentaire

Laissez-nous ici vos commentaires et votre expérience de voyage au Costa Rica. Vous pouvez télécharger également LA meilleure photo de votre voyage ou le lien vers la video de votre choix.


CAPTCHA Image
Reload Image

Les champs * sont obligatoires - Votre adresse email ne sera pas publiée

NOS AGENCES