• Anne

  • 29Avr 15

Plage : tour du Costa Rica

Bien que le Costa Rica ne soit pas une destination plage telle que certains veulent le laisser croire, il n’en reste pas moins que de petits trésors jalonnent les 1290 km de côtes. 

En effet, bordé par les Caraïbes à l’est et le Pacifique à l’ouest, vous trouverez des plages aussi bien dédiées au surf dont la destination est réputée qu’aux baignades en famille.

Cette liste n’est certes pas exhaustive mais je les ai personnellement toutes testées et ce à diverses saisons et ici, cela a son importance. En effet, si au mois d’avril vous vous retrouvez à vous baigner du côté du Guanacaste Nord, vous trouverez une mer calme et agréable à la baignade.

Retournez-y en octobre et il en sera tout autrement.

Allez, c’est parti pour un petit tour du Costa Rica…

La plage de la côte Caraïbes

292 km de la frontière du Nicaragua au nord jusqu’à celle du Panama au sud, en voici un petit aperçu…

PLAGE DE TORTUGUERO

Les plages de Tortuguero sont plus connues pour être un lieu de ponte pour les tortues que pour la baignade. En effet, elles sont baignées par de forts courants et la baignade n’y est que rarement possible. Celles du parc sont d’ailleurs interdites à la baignade. Je m’y suis baignée toutefois à plusieurs reprises et en particulier en septembre et octobre où le temps est plus clément de ce côté du pays.

CAHUITA

plage-puerto-vargas-cahuita-costa-rica-decouverte

C’est à partir d’ici que la partie balnéaire commence réellement à être intéressante et à proposer diverses options. Cahuita et surtout la plage du parc national est certainement l’une des plus emblématiques du pays. Plusieurs entrées permettent d’accéder au parc et je vous conseil celle de Puerto Vargas. La plage est magnifique et surtout moins fréquentée que la plage accessible directement dans le village. Au bout de la pointe, Punta Cahuita, la zone est idéale pour le snorkeling.

Descendons plus au sud jusqu’à Puerto Viejo de Talamanca.

GANDOCA-MANZANILLO

plage-gandoca-manzanillo-limon-costa-rica-decouverte

Encore un petit effort, et nous voilà tout au sud des Caraïbes costariciens. Gandoca Manzanillo vous y attend. Sable blanc et décors de carte postale, le parc éponyme borde la plage. Un sentiment de seul au monde. Sans aucun doute l’une des meilleures plages pour les amoureux de palmes, masque et tuba. Bordée au sud par des rochers, la plage s’allonge le long de la jungle où paresseux, singes et autres hôtes locaux cherchent l’ombre. Un paradis sur Terre !

 La plage de la côte Pacifique

Pratiquement 1000 km du nord au sud, la côte Pacifique offre des visages très différents. Je vous emmène de la frontière du Nicaragua jusqu’au sud du pays. Le Guanacaste, au nord-ouest est très réputé auprès des américains. L’aéroport de Libéria reçoit des charters tous les jours, ce qui a développé le tourisme dans cette partie du pays. Toutefois, il reste encore de nombreux coins encore isolés et peu fréquentés.

NACASCOLO

plage-nacascolo-costa-rica-decouverte

Situé au nord de la province du Guanacaste, le golfe de Papagayo abrite à mon sens l’une des plus belles plages de la côte Pacifique : playa Nacascolo. Pas facile d’accès, un bus vous y conduit depuis l’entrée du Resort Four Seasons mais on peut aussi y accéder en bateau. La plage est située au pied de cet hôtel de luxe mais son accès est public comme tout le littoral du Costa Rica. Une bordure d’arbre et des eaux cristallines entourées de rochers pour les amoureux du snorkeling. C’est ici que nous avons pêché et dégusté de gros coquillages plats et triangulaires aux allures de saint Jacques. Avec un filet de citron et un peu de “chile piquante”, un régal !

AVELLANAS

plage-avellanas-truie-costa-rica-decouverte

En descendant un peu au sud de Tamarindo, la plage Avellanas est idéale pour les surfeurs. Ses vagues quasi permanentes et son ambiance surf lui confèrent un aspect de détente et de liberté incroyable. Un joli petit restaurant, chez Lola’s, vous permet de manger les pieds dans le sable. Ne manquez pas la mascotte du restaurant : la truie. Les baigneurs s’éloigneront vers le nord tandis que les surfeurs iront plutôt au sud.

Là encore, éviter les week-end car les autochtones aussi la connaissent bien.

PLAYA PELADA

plage-pelada-nosara-costa-rica-decouverte

À l’extrême nord de Nosara sur la route d’Ostional, vous trouverez un petit chemin qui vous mènera a cette petite plage typique et exotique.

Idéale pour les longues promenades et le farniente et à sa pointe sud les amoureux de palmes, masque et tuba (snorkeling) seront à leur affaire. En soirée, une balade à cheval permet de grimper sur le promontoire nord de la plage et d’y avoir un point de vue sur playa Guiones au sud ainsi qu’un coucher de soleil époustouflant.

PLAYA COYOTE

plage-coyote-costa-rica-decouverte

70 km plus au sud, c’est à Coyote que je vous invite à faire une pause. Perdue au milieu de nulle part, cette anse bordée de palmiers est à la fois tranquille pour la baignade – même pour les tout petits – et surtout aucune construction ne vient troubler la nature. Un petit paradis perdu souvent méconnu. J’y ai partagé une sieste avec les monos congos au dessus de ma tête… un souvenir magique !

Poussez vers le nord de la plage et vous pourrez observer aigrettes et hérons se régalant des poissons du petit estuaire de mangroves du Rio Jabillo.

PLAYA HERMOSA

plage-hermosa-santa-teresa-surf-costa-rica-decouverte

Au nord de Santa Teresa et de Mal Pais, en longeant la côte, vous aboutirez à Playa Hermosa. Elle porte bien son nom de “jolie plage”. Idéale pour les surfeurs débutants et les baigneurs en tout genre selon la marée. Elle s’étend sur plusieurs kilomètres et il y est facile de s’isoler si l’on s’éloigne un peu des parkings improvisés. On a testé pour vous un petit restaurant, Couleurs Café, qui propose des salades, des sandwichs et des plats à emporter pour un pique-nique sur la plage à des prix tout à fait raisonnables et délicieux. Idéal…

PLAYA TORTUGA

plage-tortuga-costa-rica-decouverte

Située sur l’île du même nom, c’est la plage carte postale. Toutefois, son succès la rend souvent moins belle de part sa fréquentation et les activités qui s’y sont développées. Ne rêvez pas, vous n’aurez pas le loisir de jouer à Robinson sur cette plage. Mais bon, hors saison, nous avons eu la chance de nous retrouver à 10 personnes maximum sur cette plage de rêve. Faut choisir son moment.

Pourtant, c’est un endroit superbe et pour la plongée et le snorkeling un très bon point de chute.

PLAYA BLANCA

plage-blanca-punta-leona-costa-rica-decouverte

Là, je vous ai fait faire un bond de quelques kilomètres. Imaginez que vous avez traversé le Golfe de Nicoya à bord du Ferry puis êtes descendus encore un peu le long du littoral.

Après le pont du Tarcoles, sur la droite, un complexe nommé Punta Leona s’est installé en bordure de cette fameuse plage. Toutefois la loi littorale les obligent à laisser un accès public et il est désormais possible d’accéder à cet écrin de nature sans “invitation”. Certes, sa proximité de la capitale en font un spot réputé et il est fortement conseillé de n’y aller qu’en semaine.

C’est une des plages où le sable est très fin et les eaux turquoises d’une limpidité absolue. Prévoyez de quoi faire un barbecue car la plage en est équipée tout du long.

MANUEL ANTONIO ou BIEZANS

plage-manuel-antonio-costa-rica-decouverte

ESCONDIDO – MANUEL ANTONIO – ESPADILLA – PLAYITA

Ce sont les 4 plages du parc national Manuel Antonio. Considérées comme les plus belles du pays, je ne pouvais pas ne pas en parler. Toutefois, même si leur beauté est réelle, il est dommage de devoir passer par la case entrée de parc pour s’y baigner.

 

Donc, si vous avez déjà visité le parc, je vous conseille d’aller du côté de playa Biezans. Cette petite crique est située à proximité de l’hôtel Parador, en dehors du parc. Très peu fréquentée car il faut un véhicule pour s’y rendre, elle offre une mer tranquille et de magnifiques paysages.

plage-manuel-antonio-costa-rica-decouverte

Louez-y des kayaks et faites un tour en longeant la côte et vous serez comblé !

PLAYA MATAPALO

plage-matapalo-costa-rica-decouverte

Nous arrivons vers des contrées plus reculées et tout de suite, les immenses plages impressionnent par le fait que vous pouvez vous y trouver seul sur des kilomètres. Matapalo est une plage où il faut savoir être prudent à cause de ses courants à marée basse mais par temps calme et à marée montante, c’est une merveille.

Entrez dans l’eau jusqu’à la taille et retournez vous… le spectacle est devant vos yeux : des kilomètres de jungles et de sable sans y apercevoir de maisons cachées par les arbres et ce sentiment d’être seul au monde. Au coucher du soleil, c’est tout simplement paradisiaque !

PLAYA UVITA

plage-uvita-costa-rica-decouverte

Elle fait partie du parc national Marino Ballena et représente à elle seule une image emblématique du Costa Rica : la côte en forme de queue de la baleine. En effet, à marée basse, une langue de sable dessine parfaitement la queue d’une baleine. D’autant plus étrange que c’est ici que les baleines à bosse viennent chaque année mettre leurs bébés au monde.

Vous pourrez parcourir des kilomètres sur la plage sans rencontrer grand monde hormis les hôtes de la jungle comme les singes hurleurs, capucins, toucans ou autres coatis…

PLAYA VENTANA

plage-ventana-costa-rica-decouverte

C’est une plage petite très agréable par le paysage environnant. Son nom “Fenêtre” vient de son promontoire rocheux qui forme un passage par lequel il est possible à marée basse de traverser.

Bordée de grands palmiers, il n’est pas rare d’y voir des locaux et quelques touristes avisés suspendre leurs hamacs pour y faire une sieste des plus agréable.

Très mal indiquée et pas si facile à trouver mais vaut le détour.

PLAYA PLATANARES

plage-platanares-puerto-jimenez-costa-rica-decouverte

Reprenons la route et faisons un bond jusqu’à Puerto Jimenez sur la péninsule d’Osa.

Playa Platanares est une des plus belles plages de ce côté-ci du Golfo Dulce. Plage idéale pour bronzer ou se baigner même avec de jeunes enfants. La végétation de mangroves et de bananeraies lui donne un charme très particulier et sauvage.

PLAYA MATAPALO ET MATAPALITO

plage-matapalo-quepos-costa-rica-decouverte

Ces 2 plages se succèdent dans un paysage des plus sauvages du pays. Le sable gris s’étend à perte de vue. Par temps calme, il fait bon s’y rafraichir et profiter de ce calme environnant.

Les amandiers qui la bordent accueillent fréquemment les aras rouges très nombreux dans la région. Les locaux aiment venir y passer un moment le dimanche et c’est l’endroit parfait pour y faire des rencontres.

PLAYA ZANCUDO

plaga-zancudo-golfito-costa-rica-decouverte

Passons de l’autre côté du Golfe. Au sud de Golfito commence le paradis des surfeurs. Toutefois Playa Zancudo reste accessible à la baignade par temps calme. Immense plage de sable fin, bordée de cocotiers et de végétation tropicale. Idéale pour de grandes randonnées au bord de l’eau.

PLAYA PAVONES

plage-pavones-surf-costa-rica-decouverte

La Mecque des surfeurs car sa grande gauche est considérée comme l’une des meilleures vagues au monde. On peut en effet rester sur la planche pratiquement 2 minutes. C’est ici que Red Bull a filmé le célèbre champion Robby Naish.

Voici un petit échantillon des plages que j’ai pu fréquenter ou que je fréquente encore. De nombreuses autres ont été omises. En particulier sur la péninsule de Nicoya et le Pacifique central. J’essayerai de vous écrire un post ultérieurement pour parler des absentes d’aujourd’hui.

¡Pura Vida!

Pas réflexions au sujet de « Plage : tour du Costa Rica »

Laisser un commentaire

N'hésitez pas à nous faire part dans le cadre ci-dessous de vos envies, de votre projet de voyage, des étapes souhaitées. Précisez éventuellement si vous voyagez avec des enfants, des personnes à handicap…

Les champs * sont obligatoires

NOS AGENCES DANS LE MONDE