parc-national-de-corcovado-costa-rica-decouverte
  • Anne

  • 30Nov 11

Parc National de Corcovado

Le Parc National de Corcovado est situé sur la péninsule d’Osa, dans le sud-ouest du Costa Rica. Cette réserve naturelle est l’une des plus importante du pays. Le National Geographic a qualifié le parc de l’endroit le plus intense biologiquement de la Terre !

Au sud du Costa Rica : le parc national Corcovado

Plus de 8 habitats différents dans le Parc National de Corcovado, de la forêt primaire à la haute futaie en passant par la forêt de nuages et la plaine alluviale marécageuse. Au moins 13 différents types de végétation, notamment les mangroves, les marais de palme et une variété de plantes à faire rêver les botanistes et amoureux de la nature.

Les mammifères du Parc National de Corcovado

Un tapir, emblème du parc national CorcovadoEn ce qui concerne la faune du Parc National de Corcovado, on y recense entre autre de nombreux félins. Le Puma, l’ocelot (Leopardus pardalis), le Margay, le chat-tigre (tigrina Leopardus), le Jaguarundi (Herpailurus yaguaroundi) et le roi de la jungle : le Jaguar. À cela s’ajoutent 140 espèces de mammifères, 367 espèces d’oiseaux, 40 espèces de poissons d’eau douce et 117 espèces d’amphibiens.

Les fourmiliers géants, tapirs, ratons laveurs, coatis, opossum, chevreuils, araignées, 4 espèces de singes (le singe écureuil, le singe araignée, le singe hurleur et les singes à faces blanches), 2 espèces de paresseux (2 doigts et 3 doigts) ainsi qu’une multitude d’autres animaux tropicaux peuplent la forêt tropicale de Corcovado.

Les animaux marins

La faune marine est ici également d’une richesse exceptionnelle. On y croise des dauphins bouteilles du côté de l’île de Caño et du golfo dulce, des baleines à bosses et des baleines pilotes. Les lutjanus ou vivaneau jaune, le centropomus robalito ou brochet de mer pullulent dans la région.

Les oiseaux

Du côté du ciel, la nature a été prolifique au Parc National de Corcovado. On peut observer  environ 370 espèces d’oiseaux endémiques, sédentaires où migrateurs. Un paradis pour les ornithologues.

Du côté de la forêt, on observe communément l’épervier strié (Micrastur ruficollis), la Pénélope panachée (Penelope purpurascens), le trogon Rufus, le Toucan de Swanson (Ramphastos swainsonii) et le toucan à carène (Ramphastos sulfuratus), le pic à bec clair (Campephilus guatemalensis) sont particulièrement communs. L’aigle harpie qui était considéré comme disparue a été aperçu, il y a quelques temps dans le parc.

Dans les régions marécageuses et les lagunes, il est habituel de trouver le Tyran féroce (Myeiarchus ferox), l’anhinga d’Amérique (Anhinga Anhinga), le héron tigre (mexicanum Tigrisoma), la spatule blanche (Ajaja ajaja), le Jacana du Mexique (Jacana spinosa), le Dendrocygne à ventre noir (Dendrocygna autumnalis) et plusieurs espèces de hérons et martins-pêcheurs.

Parmi les migrateurs et selon les saisons, le pluvier gris (Pluvialis squatarola), le pluvier semipalmé (Charadrius semipalmatus), le chevalier grivelé (Spotted Sandpiper), le tourne pierre à collier (Arenaria interpres), le bécasseau sanderling (Calidris alba), le bécasseau d’Alaska (Calidris mauri), le Courlis corlieu (Numenius phaepus) entre autre.

La protection du Parc National de Corcovado

Randonnée au coeur du parc national CorcovadoDe nombreux efforts sont fournis pour préserver ce paradis qui possède à lui seul 2,5% de la biodiversité mondiale !

La lutte contre le braconnage et la chasse sont des priorités.Une cinquantaine de gardes travaillent toute l’année sur toute la zone. En 2009, seuls 9 cas de chasse illégales ont été recensés. Lors d’une récente étude, les biologistes ont observés une augmentation de la population des jaguars mais également une augmentation des proies de ces derniers. L’équilibre semble être au rendez-vous !

Espérons que l’avenir sera aussi réjouissant et que l’action des autorités, des gardes-forestiers, des biologistes permettra à ce sanctuaire d’être sauvegardé.

Costa Rica Découverte privilégie la visite de cette région bien que difficile d’accès mais qui mérite à elle seule un voyage au Costa Rica.

2 réflexions au sujet de « Parc National de Corcovado »

  • FRANCISCO| 14 Nov 2015 à 1:34

    I much prefer inmavfotire articles like this to that high brow literature.

  • COSTA RICA : TOURISME DURABLE…| 10 Fév 2012 à 15:29

    […] au Costa Riva, nous participons à notre mesure, au développement et de la sauvegarde du parc Corcovado en étant membre de la fondation Corcovado, nous compensons tous vos émissions de co2 lors de […]


Laisser un commentaire

N'hésitez pas à nous faire part dans le cadre ci-dessous de vos envies, de votre projet de voyage, des étapes souhaitées. Précisez éventuellement si vous voyagez avec des enfants, des personnes à handicap…

Les champs * sont obligatoires

NOS AGENCES DANS LE MONDE