Volcan Poas éruption
  • Anne

  • 10Mar 15

La région du Poas

Situé à seulement une heure de la capitale, le tumultueux volcan Poas nous offre une panoplie de belles choses à découvrir. La majorité du tourisme de la région est essentiellement liée à ce colosse.

Que faire sur une journée dans la région du volcan Poás ?

Un voyage, ce n’est pas essentiellement des hôtels, un avion et une location de voiture. C’est avant tout une découverte d’un pays, d’une région, de ses habitants, de ses paysages et de ses coutumes. Chaque étape à ses particularités.

Je vous emmène à travers le Costa Rica et les incontournables de chaque région.

Pour cette première étape, je vous propose de nous retrouver au sommet d’un volcan.

Volcan Poás

Le parc national du volcan Poas, son cratère actif et sa lagune en sont le point d’orgue. Une balade facile et accessible à tous pour profiter du spectacle de l’un des plus grands cratères au monde.

Ses éruptions phréatiques sont constituées de gaz et d’eau. Le cratère est placé sous haute surveillance et il arrive que le parc soit fermé aux visiteurs pour des raisons de sécurité. Renseignez-vous avant de partir.

À partir du cratère principal, un chemin bien balisé permet d’accéder à la lagune, grand lac qui s’est formé dans l’un des cratère éteint du parc il y a 7500 ans. Toutefois, ne vous y fiez pas : ce lac d’apparence si accueillant est l’un des lacs naturels les plus acides du monde ! Baignade impossible…

Le chemin continue à travers la forêt et profitez des magnifiques brouillais, epiphytes qui parsèment les branches des arbres gigantesques. La nature ici est soumise à rude épreuve car elle est régulièrement arrosée par les pluies acides liées à l’activité du volcan.

Le parc est ouvert à partir de 8:00 jusqu’à 15:30. De bonne heure, le matin est l’horaire conseillé car à 2700m d’altitude, le sommet se couvre souvent d’épais nuages dans l’après-midi.

Comptez de 2 à 3 heures pour profiter au mieux du lieu.

Le café du Poas

Les pentes des volcans sont idéales pour de nombreuses cultures et celles du Poas ne font pas exception. C’est là que le café a trouvé ses marques de noblesses au Costa Rica. Après avoir admiré le cratère turquoise en redescendant vers la vallée, la visite d’une ferme à café s’impose.

La famille Vargas, et sa ferme Doka, est une des plus réputée sur la zone.

Ils vous feront découvrir tout d’abord les différents plants de café utilisés ici mais aussi au Costa Rica lors de la visite de la pépinière. 100% arabica ! On vous montrera les différentes phases de croissance jusqu’à la récolte qui a lieu de décembre à février.

La visite se poursuit à l’usine de traitement par procédé humide. On place la récolte dans de grands bacs remplis d’eau. Toutes les étapes vous seront décrites pas à pas.

Puis vient le séchage. Au Costa Rica, ce dernier se fait à l’air. Les grains débarrassés de leur enveloppe sont étalés dehors et brassés régulièrement jusqu’à séchage complet. Cette étape est l’une des plus critiques car si la pluie venait s’en mêler, le café est fichu…

Enfin, les grains d’or sont stockés dans un entrepôt prêt à être exportés ou à être torréfiés sur place. C’est selon les clients.

La dernière étape est donc celle de la torréfaction. Un véritable plaisir pour les narines… Mais aussi pour les papilles car c’est là que vous pourrez déguster, comparer et apprécier les différents café et découvrir les saveurs différentes liées au type de torréfaction.

Une belle activité mêlant à la fois culture, paysages et dégustation.

Du lundi au vendredi : de 8:00 à 17:00
Le samedi et dimanche : de 8:00 à 16:00

Les fraises du Poas

Après le café, c’est au tour des fraises.

La région du Poas est particulièrement propice à cette culture qui envahie toute l’année les étals des marchés et des supermarchés.

Bien sûr, consommées sur place, elles sont tout simplement meilleures. Fraîchement cueillies, n’hésitez pas à vous arrêter le long de la montée au volcan. Il s’en vend partout. Accompagnez-les d’un petit pot de natilla (crème semi liquide) et le plaisir sera au rendez-vous.

Si vous optez pour l’étape suivante, n’hésitez pas à acheter ici votre dessert.

Les cascades de los Chorros – Tacares

À 26 kilomètres de là, et pour retrouver la chaleur, c’est aux cascades Del Chorros que je vous emmène. Ce petit coin caché est un moment de pure détente.

Equipez-vous de sandales anti dérapantes, de maillots, de serviettes et prévoyez votre pique-nique.

À partir de là, vous êtes un vrai Tico. En effet, les week-end, ce lieu de nature est très prisé par les habitants d’Alajuela et ils sont nombreux à venir se rafraîchir au bord de la rivière et à se risquer dans les bassins naturels aux pieds des cascades.

Un moment délicieux en perspective. Des espaces sont aménagés pour un pique-nique local. Une petite marche de 10 mn permet d’accéder au site.

Les plus téméraires s’offriront une escalade sur les parois rocheuses et les autres suivront le chemin menant à la seconde cascade, le tout arrosés par l’eau limpide dégoulinant au-dessus de leurs têtes.

Alajuela

souvenir-museum-shopEnfin, et pour terminer la journée, je vous propose une halte à Alajuela. Rendez-vous au centre ville, au parc des manguiers et asseyez-vous pour observer la vie locale. Une bonne manière de s’imprégner des coutumes et des façons de vivre locales.

Arrêtez-vous quelques instants devant la statue de Juan Santamaria, héros national ayant donné son nom à l’aéroport principal du pays

Puis, remontez vers le palais de Justice et allez visiter le Boutique Musée Artisanale et Écologique, Verdes y Colores. Ce lieu a pour but de promouvoir le développement des communautés artisanales du pays. Leur devise : Visiter – Explorer – Partager. Le lieu propose une expérience unique de découvrir en un seul et même lieu l’histoire culturelle du Costa Rica, son artisanat.

Un lieu idéal pour acheter vos souvenirs et participer ainsi à cette belle aventure. Vous y trouverez : vêtements, bijoux, vanneries, masques, poteries, le choix est vaste et le bon goût au rendez-vous.

Ouvert du lundi au samedi de 10:00 à 18:00

Voici en gros un petit programme pour vous permettre de découvrir la magnifique région du Poas. Cette liste n’est pas exhaustive mais j’ai volontairement écarté certaines activités touristiques comme les Jardins de la Paz où vous ne trouverez que des animaux enfermés en cage ou en volière. Dommage dans un pays où la nature se laisse si facilement observer à qui sait ouvrir les yeux ou se faire accompagner.

¡Pura Vida!

Pas de commentaire au sujet de « La région du Poas »

Laisser un commentaire

N'hésitez pas à nous faire part dans le cadre ci-dessous de vos envies, de votre projet de voyage, des étapes souhaitées. Précisez éventuellement si vous voyagez avec des enfants, des personnes à handicap…

Les champs * sont obligatoires

NOS AGENCES DANS LE MONDE