golfe-de-montijo-bateau-costa-rica-decouverte
  • Arnaud

  • 09Avr 19

Panama : le Golfe de Montijo se met à l’écotourisme

Une nouvelle option de tourisme de plage au Panama vient de naitre : le Golfe de Montijo, sable blanc et eaux turquoises !

golfe-de-montijo-plage-costa-rica-decouverteBocas del Toro, San Blas et Coiba sont les trois destinations balnéaires par excellence du Panama, mais une nouvelle proposition a récemment vu le jour, faisant de l’écotourisme sa principale caractéristique : le golfe de Montijo.

Et un paradis de plus, un !

Situé dans la province de Veraguas, à 300 km à l’ouest de la capitale panaméenne, le golfe de Montijo est un paradis qui associe des mangroves, des îles de sable blanc et d’eau turquoise à une multitude d’oiseaux et d’espèces marines.

Le golfe, où vivent environ 2 000 personnes, est protégé par plusieurs îles, dont Cébaco, la deuxième plus grande du Pacifique panaméen après Coiba et un paradis pour les amateurs de plongée et de cétacés.

Le golfe de Montijo, qui n’a pas de plan de gestion gouvernemental, fait partie du “Corridor marin du Pacifique tropical oriental”, une chaîne d’aires marines protégées qui s’étend du Costa Rica à l’Équateur et a été déclaré site Ramsar en 1994.

Golfe de Montijo : un poumon vert et bleu

golfe-de-montijo-batea-de-mariscos-costa-rica-decouverteLe golfe abrite 11% de toutes les mangroves du Panama, il s’agit d’un écosystème unique. Les mangroves sont un excellent outil de lutte contre le changement climatique car elles absorbent jusqu’à cinq fois plus de dioxyde de carbone que d’autres forêts et jouent un rôle fondamental dans le cycle de vie de certains poissons ou crustacés. En outre, ils protègent la côte des phénomènes météorologiques tels que les fortes vagues et les tempêtes.

La Fondation MarViva, qui exerce ses activités en Colombie, au Panama et au Costa Rica, a formé des dizaines de bateliers et de pêcheurs locaux aux pratiques de tourisme durable au cours des derniers mois. Elle est également responsable de la protection de l’environnement pour tenter de préserver l’écosystème.

Le batelier Andis Batista a été formé à l’observation responsable des baleines et a appris, par exemple, que les baleines ont besoin d’une distance minimale pour être vues et que vous devez éteindre le moteur lorsque vous êtes à proximité pour ne pas causer de stress.

Le Panama est en train de décoller touristiquement et le golfe de Montijo est encore une zone peu exploitée. L’écotourisme naissant constitue également une source de revenus supplémentaire pour les pêcheurs artisanaux du Golfe, qui ont vu leurs captures diminuer récemment en raison de la surpêche.

Avec cette nouvelle mane touristique et la volonté des autorités de faire de ce lieu un sanctuaire pour la faune marine et terrestre, espérons que le projet sera fructueux pour tous ! On y veillera 😉

Pas réflexions au sujet de « Panama : le Golfe de Montijo se met à l’écotourisme »

Laisser un commentaire

N'hésitez pas à nous faire part dans le cadre ci-dessous de vos envies, de votre projet de voyage, des étapes souhaitées. Précisez éventuellement si vous voyagez avec des enfants, des personnes à handicap…

Les champs * sont obligatoires

NOS AGENCES DANS LE MONDE