fonds-ocean-foret-costa-rica-decouverte
  • 19Oct 17

Le Costa Rica sera le premier pays doté d’un fonds pour financer la conservation maritime

Un projet de loi parrainé par le gouvernement et accueilli par les députés d’Action Citoyenne (AC), le Frente Amplio (FA) et Liberación Nacional (PLN), vise à faire du Costa Rica le premier pays au monde à avoir un fonds national pour encourager la conservation des services éco-systémiques des ressources maritimes et côtières (FONASEMAR).

L’initiative bénéficie du soutien du ministère de l’Environnement et de l’Énergie et de la Fondation MarViva qui considèrent la création de FONASEMAR comme essentielle, par laquelle elle entend fournir une plus grande protection aux 450.000 km2 d’espace marin dans le pays.

Un fonds qui se donne les moyens de ses ambitions

fonds-ocean-costa-rica-decouverte“Ce projet est le résultat de plus de trois ans de travail, de recherche et d’analyse avec des experts nationaux et internationaux. La mer fournit des services éco-systémiques qui incluent des aliments et une protection contre les événements naturels. Ce projet reconnaît ces services et permet de financer des projets qui favorisent leur conservation”, a déclaré Haydée Rodríguez, responsable politique de MarViva.

Le fonds aura des ressources venant de trois types. Tout d’abord, la taxe sur la capacité polluante des conteneurs, des emballages et des emballages. Également moyennant des frais de transport de marchandises par mer. Et enfin, une contribution volontaire de ceux qui ont des licences pour la pêche sportive et le tourisme.

“L’un des grands obstacles à la conservation de nos mers a été le manque de financement. Avec ce projet, l’État aura pour la première fois des fonds pour le contrôle, le suivi, le nettoyage, le recyclage, les alternatives productives et la recherche pour le bénéfice des mers”, a déclaré Marcela Guerrero Campos, adjointe et signataire du projet.

Une initiative ambitieuse et collective

Le projet de loi a été le fruit d’un processus de consultation avec différentes organisations de la société civile, les autorités gouvernementales, les universités, les municipalités et d’autres acteurs concernés. En outre, il convient de mentionner qu’il garantit la participation de toutes ces parties à la promotion d’une plus grande culture de la protection des ressources marines et côtières.

Le texte de la loi a une base solide dans le droit national et international ; y compris les conventions, déclarations et stratégies internationales, les lois, les principes, la doctrine et la jurisprudence constitutionnelle ainsi que les lignes directrices de l’OCDE.

fonds-fonafifo-costa-rica-decouverte“Ce projet de loi s’inspire des enseignements tirés de l’expérience de FONAFIFO, est une proposition concrète basée sur la structure administrative existante pour faciliter son fonctionnement et assurer son efficacité, compléter les efforts fructueux entrepris par le pays dans le domaine du paiement des services environnementaux et nous [les costariciens, ndlr] comme un pionnier dans le développement de systèmes similaires pour les écosystèmes marins et côtiers”, a déclaré Fernando Mora Rodríguez, sous-ministre de l’Eau, de la Mer, de la Côte et des Humides.

Enfin, mentionnons que ce projet est un complément aux efforts entrepris au Costa Rica par cette administration et d’autres antérieures pour renforcer les services environnementaux aux forêts, aux plantations et aux écosystèmes marins.

Pas réflexions au sujet de « Le Costa Rica sera le premier pays doté d’un fonds pour financer la conservation maritime »

Laisser un commentaire

Laissez-nous ici vos commentaires et votre expérience de voyage au Costa Rica. Vous pouvez télécharger également LA meilleure photo de votre voyage ou le lien vers la video de votre choix.


CAPTCHA Image
Reload Image

Les champs * sont obligatoires - Votre adresse email ne sera pas publiée

NOS AGENCES