orchidees-cover-costa-rica-decouverte
  • Arnaud

  • 04Août 20

Deux nouvelles orchidées miniatures enregistrées au Costa Rica

Ces deux nouvelles orchidées ont été découvertes et enregistrées par des chercheurs du Jardin Botanique Lankester, à Cartago, non loin de la capitale San José.

Deux nouvelles orchidées endémiques du Costa Rica

orchidees-specklinia-tirimbina-1-costa-rica-decouverte

Les zones protégées et les parcs nationaux du Costa Rica renferment de nombreux trésors naturels. L’une d’entre elles est l’orchidée, un groupe de plantes très convoitées pour leur beauté et dont beaucoup sont en danger d’extinction.

La bonne nouvelle, c’est précisément qu’il existe deux nouvelles espèces d’orchidées miniatures que les chercheurs du Jardin botanique de Lankester (JBL), de l’Université du Costa Rica (UCR), ont trouvées dans deux réserves naturelles et les ont étudiées. Le résultat a été la découverte de deux espèces inconnues de la science.

Les orchidées appartiennent au groupe Specklinia brighamii et sont endémiques au Costa Rica. Ces plantes présentent une grande diversité. Il est courant de les trouver dans les moyennes et basses altitudes du bassin des Caraïbes, au centre du Costa Rica.

Les fleurs de ces orchidées sont presque invisibles, mesurant moins d’un centimètre, tant elles passent souvent inaperçues.

Deux espèces, deux noms

La première espèce a été nommée Specklinia tirimbina, en l’honneur de la réserve biologique de La Tirimbina, une zone de conservation privée située à Sarapiqui, où elle a été trouvée.

orchidees-specklinia-tirimbina-costa-rica-decouverte

L’histoire de la découverte de la Specklinia tirimbina est curieuse. En avril 2016, Marco Cedeño, un étudiant en master de l’école de biologie et du jardin botanique de Lankester, et Emmanuel Ley, un des naturalistes de la réserve biologique de Tirimbina, ont trouvé la plante. Marco l’a apporté au Jardin Botanique Lankester. En décembre 2018, l’un des chercheurs a trouvé cette plante florissante dans les collections vivantes du Jardin, et comme il connaissait ce groupe, il a tout de suite su qu’il s’agissait d’une espèce inconnue parmi les orchidées.

L’UCR et Tirimbina entretiennent une relation étroite, puisque la recherche scientifique est menée dans cette réserve et qu’elle fonctionne comme un laboratoire vivant pour le travail de terrain des étudiants du département de biologie de cette université.

L’autre espèce décrite est Specklinia barbelifera, que Karremans et Diego Bogarín ont trouvé en 2012 dans le parc national de Barbilla, situé dans la chaîne de montagnes de Talamanca, dans le canton de Siquirres.

À l’époque, les botanistes de Lankester ne savaient pas qu’il s’agissait d’une plante du genre Specklinia différente des autres. Parfois, il faut du temps pour réaliser qu’une espèce n’a pas de nom parce qu’il faut la comparer à toutes les espèces connues et les documents originaux de certaines sont difficiles à comprendre.

Le nom barbelifera fait référence aux plantes barbues que possède l’espèce et fait également allusion au nom du parc national où elle a été découverte.

Karremans est le chercheur principal pour la publication scientifique sur cette découverte dans la revue Phytotaxa, avec Grettel Salguero Hernández, Diego Bogarín Chaves, Lizbeth Oses Salas et Marco Cedeño Fonseca.

“Ces découvertes nous rappellent l’importance des zones protégées, qu’elles soient publiques ou privées, car elles préservent la biodiversité indigène du pays, même celles encore inconnues de la science”, a déclaré le chercheur.

Pas réflexions au sujet de « Deux nouvelles orchidées miniatures enregistrées au Costa Rica »

Laisser un commentaire

N'hésitez pas à nous faire part dans le cadre ci-dessous de vos envies, de votre projet de voyage, des étapes souhaitées. Précisez éventuellement si vous voyagez avec des enfants, des personnes à handicap…

Les champs * sont obligatoires

NOS AGENCES DANS LE MONDE