Los crestones au Cerro Chirripo Costa Rica
  • 30Août 22

Cerro Chirripo : une destination unique mais pas la seule

Où se trouve le Cerro Chirripo ? Comment le visiter ? Toutes les réponses à continuation

La Cordillère de Talamanca est l’une des destinations de randonnée les plus complexes et les moins explorées du Costa Rica. Sans vouloir exagérer, cette région du pays nous rappelle les débuts du tourisme au Costa Rica, quand nous ne le connaissions pas, quand il n’y avait pas de services de qualité dans les zones reculées et quand la vie était une lutte constante entre les êtres humains et les intempéries de la nature.

Cette région, reculée du pays, compte trois parcs nationaux : le parc national TapantiMacizo de la Muerte, le parc national Chirripo et le parc international La Amistad, partagé entre le Costa Rica et le Panama.

Cette chaîne de montagnes atteint son point culminant à 3 820 m – Cerro Chirripo – et compte plusieurs sommets de plus de 3 100 m, presque tous situés dans la partie nord de la chaîne et protégés par le parc national Chirripo. Tout randonneur doit comprendre que le Cerro Chirripo n’est pas le seul site d’intérêt dans cet immense parc de 50 150 hectares.

Il y a, grosso modo, 3 secteurs qui vous permettent de visiter ce lieu magique : le secteur San Gerardo de Rivas, le secteur San Jeronimo et le secteur Herradura. Ils permettent tous d’accéder à différentes parties du parc.

 

Secteur San Gerardo de Rivas

C’est le chemin principal qui permet d’accéder aux  Cerro Chirripó, Cerro Ventisqueros, Cerro Terbi, Cerro Crestones, Valle de los Conejos, Valle de las Morrenas et Valle de Los Lagos. Il dispose d’une auberge en très bon état et avec un haut niveau de services. Il s’agit du secteur le plus visité de ce parc et nécessite donc une réservation au moins 6 mois à l’avance. Le sentier principal est large et facile à emprunter. Il n’est pas nécessaire d’engager des guides si vous envisagez d’accéder au Cerro Chirripo. Cependant, pour visiter certaines attractions telles que le Cerro Ventisqueros et les lagunes glaciaires, il est recommandé d’en embaucher un, car il s’agit de zones mal signalisées, avec un paysage très monotone et confus dans certains secteurs.

Secteur San Jeronimo

Le secteur San Jeronimo a été ouvert récemment afin de fournir à la communauté un moyen de subsistance alternatif à l’agriculture. Ce n’est un secret pour personne que l’agriculture est une industrie en déclin au Costa Rica et que de nombreux villages ont été contraints d’opter pour des solutions illégales telles que la chasse et la culture de plantes psychotropes. Dans ce cas, le tourisme a été une solution qui permet aux communautés de se développer de manière légale, durable et sûre. 

Cet accès vous permet de visiter : le Cerro Chirripo lui-même et toutes les attractions mentionnées ci-dessus, ainsi que le Cerro Ena et la Sabana de Los Leones, la seule savane naturelle de haute altitude du Costa Rica. Il est obligatoire de faire appel aux services d’un guide. Nous vous apportons naturellement notre soutien pour organiser cette excursion.

 

Secteur Herradura

L’un des plus beaux accès de ce parc, mais nous en explorerons les détails dans un prochain article, car il mérite à lui seul un article. Pour l’instant, quelle région de la cordillère de Talamanca souhaiterez-vous visiter lors de votre prochaine visite au Costa Rica ? 

On en parle ?

Pas réflexions au sujet de « Cerro Chirripo : une destination unique mais pas la seule »

Laisser un commentaire

N'hésitez pas à nous faire part dans le cadre ci-dessous de vos envies, de votre projet de voyage, des étapes souhaitées. Précisez éventuellement si vous voyagez avec des enfants, des personnes à handicap…

Les champs * sont obligatoires

NOS AGENCES DANS LE MONDE