• Anne

  • 18Mai 11

Tiquicia : danses et traditions du Costa Rica

Créée en 1999, l’association des danses et des traditions costariciennes, Tiquicia, a pour but la préservation, la diffusion des arts populaires du Costa Rica. Composées de 35 membres, Tiquicia regroupe un groupe des Cordes et Chant, Cimarrona, Xylophone, Calipso, Groupe de Camera, Marimba, Danses Folkloriques et Mascarades.

Les grands thèmes abordés lors des manifestations peuvent être très diverses :

Le folklore narratif : contes, fables et sketch
le folklore poétique : romans,  chansons, proverbe
le folklore magique : superstitions, magie et spiritualité
le folklore social : danses,  coutumes et jeux
le folklore linguistique : les aphorismes, les déviances de la langue, les cris
le folklore ergologique : la poterie, l’art populaire, les outils, la peinture sans oublier toutes les traditions culinaires.

LES DANSES

LA CAJETA : représentation de la vie d’une jeune paysanne pauvre du Guanacaste

DIABLO CHINGO : une représentation théâtrale plus qu’une danse sur une légende populaire. D’inspiration espagnole, le personnage principal est un taureau qui se fait passer pour le diable et la nuit effraie les passants.

AMOR DE TEMPORADA : souvenir passionné d’une amour contrarié d’une nuit d’été.

LES LEGENDES

TAPALIGUI : légende de la région de Nicoya, dans le Guanacaste. Drame amoureux et guerrier mettant en scène Nambi, chef du village, Miri, la jeune femme convoitée et Tapaligui, le guerrier courageux.

LA YEGUITA : légende décrivant une jument qui sur les prières d’une femme à la vierge vient mettre un terme au combat de 2 chercheurs d’or.

LOS INDIOS BORUCAS : déjà évoqué dans un post, cette tradition est une mascarade ou un taureau – symbolisant l’envahisseur Espagnol – est assailli par des diablotins. Naturellement, le taureau meurt toujours à la fin.

LES INSTRUMENTS DE MUSIQUE

LE QUIJONGO : instrument à corde composé d’un bois flexible, maintenu avec une ficelle de chanvre, fixé sur une calebasse servant de caisse de résonances. Traditionnel du Nicaragua et du Costa Rica, il peut mesure environ 1,40m.

L’OCARINA : instrument à vent en forme de tête d’oie il est fabriqué en terre cuite. S’utilise comme une sorte de flute et ses huit trous permettent une multitude de mélodie.

LA CARRACA : instrument idiophone appelé crécelle ou brouan. Elle est utilisé lors des carnavals et manifestations religieuses afin de rassembler les populations.

Le groupe Tiquicia est fier de porter ainsi la tradition Costaricienne. Ces membres organisent et participent à de nombreux festivals et n’hésitent pas à parcourir le monde pour partager les coutumes nationales. L’association Tiquicia est un rempart aux pertes des valeurs que l’Amérique latine connaît et dont le Costa Rica n’est pas exempte.
Les traditions, les valeurs culturelles doivent être diffusées, transmises et témoignent, mieux que des livres, des caractéristiques d’un peuple. C’est ce qui motive cette troupe qui participe ainsi à la préservation d’une partie du patrimoine culturel du Costa Rica.

Pas réflexions au sujet de « Tiquicia : danses et traditions du Costa Rica »

Laisser un commentaire

N'hésitez pas à nous faire part dans le cadre ci-dessous de vos envies, de votre projet de voyage, des étapes souhaitées. Précisez éventuellement si vous voyagez avec des enfants, des personnes à handicap…

Les champs * sont obligatoires

NOS AGENCES DANS LE MONDE