• Anne

  • 21Fév 09

Sauvons les tortues !

Limón, sur la côte Caraïbes : le Sea Horse Marine Aquarium a sauvé l’an dernier près de 500 tortues marines et ce avec l’aide de ceux qui pillaient les nids, tuaient pour leur viande ou leur carapace ces espèces menacées. Eduquer est une des priorités de ce centre.
Depuis sa création en 2007, le centre accueil des animaux issus de saisies, d’animaux de compagnies abandonnées ou de tortues blessées.
Randall Villalta, propriétaire de l’aquarium, précise que le travail est fait uniquement par contribution volontaire des visiteurs qui viennent voir les tortues et autres animaux.
“Nous avons reçu le soutien de la Grande Distribution, qui nous fait don de bassins pour les tortues. Toutefois, nous n’avons aucun budget de l’État ou d’organisation non-gouvernementale “, a-t-il dit.
“Nous accueillons au centre de réadaptation, des animaux blessés avec des lances avec des poumons perforés. Des bébés ont également été saisis “, a-t-il expliqué.
Le commerce des animaux “de compagnie” ou encore la tortue farcie ou vendue comme souvenirs aux touristes sont les premiers fléau.
“Les gens achètent un bébé tortue entre 4 et 6$ et viennent ensuite au centre se renseigner sur l’alimentation des tortues. Nous leur expliquons alors que les tortues marines ne peuvent survivrent dans un aquarium et ne sont en aucun cas des animaux de compagnie », a déclaré Villalta.
Sa vie est en danger car les faire séjourner dans de l’eau douce cela rend les tortues malades.Une fois les animaux soignés au centre de réhabilitation nous les libérons en mer à environ 12 miles nautiques (22 km) au large de Limon.
Cinquante de ces tortues ont été libérées le 11 Janvier. «Habituellement, les enfants d’âge scolaire sont impliqués dans l’activité afin de leur faire prendre conscience de l’importance de la sauvegarde et des méfaits du trafic», a déclaré Villalta.
Bien que certains spécimens arrivent au centre de la tortue luth et tortue imbriquée, la tortue verte est l’une des plus touchée. L’année dernière on nous a amené 350 spécimens.
Selon Randall Villalta, chaque mois, il devrait investir environ 700$ alors que les donations représentent 150$ environ. “Si d’ici 3 mois nous n’avons pas trouvés de ressources financières, nous ne travailleront plus de trois mois”, at-il dit.50 bébés tortues relâchées sur la plage de Limon
Il y a un peu plus d’un an, est arrivé à un centre de réhabilitation une tortue imbriquée avec trois nageoires en moins. Elle avait été attaqué par un requin.
Un dentiste a proposé de mettre des prothèses issues des techniques dentaires.
“Le coût est d’environ 280$. Le médecin a offert au centre sa main-d’œuvre, mais nous n’avons pas assez d’argent pour régler la différence», dit-il.
Selon l’administrateur du centre, l’animal ne pourra bientôt plus être soignée et sera confrontée à des problèmes de déformation, et ne pourra plus nager.
“Actuellement, la tortue tourne en rond, ce qui n’est pas bon car naturellement elle se déplace vers l’avant», a déclaré Villalta.
Cette tortue est celle qui génère des frais plus élevés au centre.
Article de la nacion du 21/02/09 : Hárold Brenes Z.
Photos : Eyleen Vargas et Marvin Carvajal

2 réflexions au sujet de « Sauvons les tortues ! »

  • lebeau| 18 Avr 2009 à 10:00

    les tortue de mer on le droit de vive c’est comme nous si vous n’en voyer qui sont
    en voix de se faire tuer aider les s.v.p et c’est très beau


  • Eleonore| 26 Mar 2009 à 12:36

    Bonjour. quel grand travail. Merci !



Laisser un commentaire

Laissez-nous ici vos commentaires et votre expérience de voyage au Costa Rica. Vous pouvez télécharger également LA meilleure photo de votre voyage ou le lien vers la video de votre choix.


CAPTCHA Image
Reload Image

Les champs * sont obligatoires - Votre adresse email ne sera pas publiée

NOS AGENCES