• Arnaud

  • 23Avr 17

Définition et origine d’expressions au Costa Rica (part 1)

Les ticos utilisent certaines expressions qui ne sont pas communes dans le reste d’Amérique Latine. Oui, un petit pays tel que le Costa Rica a su créer ses particularités linguistiques et ses propres expressions.

Quelques exemples : ¡Está camote! ¡Voy pal brete! ¡Sea  bombeta! ¡Tuanis mae! ¡Qué chiva ese chunche! ¡Estoy de cabanga! ¡Qué chuzo! ¡Sea codo! ¡Ese mae si es mozote! ¡Voy a chaniarme para ir a marcar! ¿Qué es la vara manudo?

Toutes ces expressions propres aux costariciens, reconnues comme “costarriqueñismos”, sont très fréquents dans le quotidien des ticos.

Cependant, parfois, même les ticos ne savent pas l’origine de ces expressions. Voici donc l’origine et la définition des mots et expressions 100% ticos ! Bon, pour être honnête, certaines de ces expressions sont aussi utilisées en Amérique centrale.

Il existe tellement d’expressions que nous allons vous les présenter “au compte-gouttes”. Aujourd’hui, nous commençons avec trois expressions communes au Costa Rica.

Expression “Camote”

Signification : loco (espagnol), fou (français)

Origine : Dans les années 60, à l’hôpital psychiatrique Chacón Paut à San Ramon de Tres Ríos, dans le cadre du programme d’ergothérapie, a été lancé un programme de potagers afin de donner une activité productive aux patients. Mais pendant un certain temps, été plantées uniquement des patates douces (camote, en espagnol). La production était telle que les malades mentaux ont eut à manger de la patate douce : matin, midi et soir. De plus, il existait cette croyance que la patate douce était bon pour l’esprit. Ainsi a commencé à être utilisée le mot dans ce sens : “Nous allons l’envoyer à manger des patates douces”. Autre manière de dire que nous allions l’envoyer voir le psy. Avec le temps, l’expression s’est réduite au simple mot “camote” se référant à un fou.

“Brete”

Signification : Trabajo (espagnol), Travail rémunéré (français)

Origine : Il se dit que le mot vient du Malespín, sorte d’argot du XIXe siècle au Salvador, puis s’est propagé d
ans toute l’Amérique centrale. On dit que cet argot a été inventé comme une sorte de clé par le militaire et politique salvadorien Francisco Malespín. Malespín disait que l’endroit où il travaillait s’appelait “breteji”, ensuite converti par “brete” avec le temps.

“Bombeta”

Signification : Arrogant, fanfaron, accro à la célébrité, nombriliste

Origine : On peut penser que c’est un dérivé de “bombeta” (comprendre bombinette en français), charge explosive utilisée lors des fêtes (pétard). L’idée est que ces explosifs sont bruyants mais ne provoquent pas de dommage. Comme on dit dans le sud de la France : “Beaucoup de fumée, pas beaucoup de grillades”.

Suivez-nous si vous souhaitez apprendre plus sur les expressions typiques du Costa Rica. C’est l’occasion de passer pour un voyageur auprès des ticos, et non de passer pour un touriste. Nuance importante 😉

Pas réflexions au sujet de « Définition et origine d’expressions au Costa Rica (part 1) »

Laisser un commentaire

Laissez-nous ici vos commentaires et votre expérience de voyage au Costa Rica. Vous pouvez télécharger également LA meilleure photo de votre voyage ou le lien vers la video de votre choix.


CAPTCHA Image
Reload Image

Les champs * sont obligatoires - Votre adresse email ne sera pas publiée

NOS AGENCES