ara-de-buffon-costa-rica
  • Anne

  • 02Avr 14

Le Ara de Buffon

Le Ara de Buffon ou grand Ara vert (Ara ambigus ambigus) fait parti de de la famille des Psittacidae.

Ce sont les aras les plus grands du monde. Plus grand que son cousin le ara militaire (de 85 à 90 cm), il vit dans les forêts tropicales du Nicaragua, du Costa Rica et du Panama, en Equateur et en Colombie. Au Panama, il se rencontre relativement facilement dans tous le bassin caraïbes et dans la province de Darien dans le parc national frontalier avec la Colombie. Au Costa Rica, on le trouve au nord du pays, frontalier avec le Nicaragua.

Ara de Buffon : Victime de sa beauté

La destruction de son habitat mais également sa capture en vue de sa commercialisation sont à l’origine de son déclin. Cet oiseau est si rare qu’il est de plus en plus cher et convoité par les collectionneurs d’oiseaux peu scrupuleux du monde entier. Les autorités et quelques associations sont aujourd’hui très actives pour sauver cette espèce en voie d’extinction selon l’UICN.

Des estimations récentes estiment que la population mondiale est inférieure à 2500 individus matures et environ 1200 individus juvéniles !

ara-buffon-costa-rica-decouverte

On le trouve principalement en-dessous de 600 m d’altitude mais se rencontre parfois jusqu’à à 1000 m et 1500 m notamment dans le parc du Darién au Panama. Il niche dans les cavités d’arbres mort. La saison de reproduction a lieu principalement de décembre à avril mais varie suivant le lieu géographique. La femelle pond généralement 2 à 3 oeufs et les oisillons sont alimentés par les 2 parents environ 12 semaines. Son plumage vert et sa queue orangée et bleue en font une merveille de la nature.

Son cri rauque et puissant ressemble à celui des autres grands aras. Comme tous les aras, il peut vivre jusqu’à 60 ans. Les Aras de Buffon vivent en groupe de 20 à 40 individus. Comme la plupart des aras, ils vivent en couple toute leur vie.

Il se nourrit principalement d’amandes (Dipteryx panamensis), son gros bec n’ayant aucun mal à casser la coque de l’amande. Mais aussi, il se nourrit de fruits. Il est particulièrement dépendant de cet arbre à la fois pour la nidification et sa source de nourriture.

La disparition rapide du Ara de Buffon est un bon exemple de la fragilité des écosystème et combien il est important d’observer et de conserver la nature telle qu’elle est. Nous espérons que des leçons seront tirées de ce qui s’est passé avec le Ara de Buffon et que l’homme réalisera à quelle vitesse en effaçant les habitats telle que les forêts tropicales la vie des autres êtres vivants qui partagent cette planète avec nous est mise en danger.

La carte ci-dessous vous montre les zones principales de reproduction du ara de Buffon

ara-buffon-carte-costa-rica-decouverte

Pas réflexions au sujet de « Le Ara de Buffon »

Laisser un commentaire

N'hésitez pas à nous faire part dans le cadre ci-dessous de vos envies, de votre projet de voyage, des étapes souhaitées. Précisez éventuellement si vous voyagez avec des enfants, des personnes à handicap…

Les champs * sont obligatoires

NOS AGENCES DANS LE MONDE