edwin-ibarra-cover-costa-rica-decouverte
  • Arnaud

  • 21Mar 19

Edwin Ibarra : l’ultra marathonien qui parcourra pieds nus 200 km entre les volcans

Courir sur 200 kilomètres pendant sept jours, traversant forêts, rivières et volcans sans chaussures, constituera le défi que l’Équatorien Edwin Ibarra aura au Volcano Ultramarathon Costa Rica.

Ce sera la première fois que l’événement aura lieu dans le pays et se déroulera du 7 au 13 avril 2019.

edwin-ibarra-chemin-costa-rica-decouverteLa course du Volcano Ultramarathon Costa Rica.

La première des six étapes commencera à partir du Cerro Pelado, un volcan éteint, et passera par les volcans Arenal et Turrialba jusqu’à l’achèvement d’une étape chronométrée le long de la côte caraïbe. Ça promet de belle images !

En revanche, les détails de la tournée seront annoncés un jour avant le départ, ce sera un facteur surprise et ajoutera de la difficulté au défi. De plus, les itinéraires auront des distances comprises entre 20 et 50 kilomètres environ.

Chaque coureur sera responsable d’apporter tout son matériel, y compris la nourriture, le matériel de sécurité et un minimum de 2,5 litres d’eau pouvant être rempli aux points de contrôle tout au long des étapes.

L’organisation fournira à chaque coureur une tente individuelle qui sera assemblée avant l’arrivée des coureurs dans un montage et une distribution dans des lieux uniques, où la coexistence et la capacité de rationner les aliments seront l’une des valeurs du test.

Histoire d’Edwin Ibarra

Pour certains, c’est un héros. Pour d’autres, un fou. Ce qui est clair, c’est que dans ce sport, parfois, ce qui compte, ce sont la simplicité et la sobriété.

C’est le cas d’Edwin Ibarra, un Équatorien qui a attiré l’attention des médias de la moitié du monde en franchissant la ligne d’arrivée de l’ancien Marathon des Sables (au Maroc) sans chaussures.

Alors que ses compagnons de course luttaient contre les ampoules et les douleurs causées par ses chaussures, Ibarra, surnommé le Hobbit, se vantait de posséder des semelles naturelles increvables.

Et l’histoire d’Ibarra est très particulière.

edwin-ibarra-foret-costa-rica-decouverte

Ibarra est né à Pedernales, en Équateur. Il fait partie d’une famille de dix frères et, faute de ressources économiques, il n’a jamais utilisé de chaussures pour courir.

Il marchait en montagne sur des pierres, parfois incisives, et du sable, toujours sans chaussures. De cette façon, la plante des pieds a été renforcée jusqu’à ce jour par une corne parfaitement adaptée, et pour le coup, sur mesure 😉

Depuis plus de dix ans, Ibarra participe à toutes sortes de compétitions de la même manière, pieds nus.

Cerise sur le gâteau, Ibarra a deux records Guinness : il a parcouru 100 kilomètres en seulement huit heures et, en plus, les 1500 km qui séparent Quito de Pedernales, sa ville natale, en 45 jours. Une paille !

Pas réflexions au sujet de « Edwin Ibarra : l’ultra marathonien qui parcourra pieds nus 200 km entre les volcans »

Laisser un commentaire

N'hésitez pas à nous faire part dans le cadre ci-dessous de vos envies, de votre projet de voyage, des étapes souhaitées. Précisez éventuellement si vous voyagez avec des enfants, des personnes à handicap…

Les champs * sont obligatoires

NOS AGENCES DANS LE MONDE