• Arnaud

  • 12Avr 17

Amigo, la voiture jadis produite au Costa Rica

Peut-être que beaucoup d’entre nous ne l’imaginons pas. Mais dans les années 70, le Costa Rica était connu pour sa production d’un modèle de voiture. L’on parlait alors du modèle “Amigo” de General Motors, une voiture de la marque tica qui est devenue une alliée des agriculteurs et qui a mis le Costa Rica sur la scène internationale.

Le Costa Rica est connu pour sa production historique de café, de bananes, de fleurs et beaucoup d’autres produits agricoles qui ont été le moteur de sa croissance économique. Mais peu croient que le Costa Rica a été reconnu durant plusieurs années pour sa la production de voitures. Ainsi, dans les années 70 au Costa Rica étaient assemblés des véhicules appelé «Amigo» de General Motors.

Histoire de la voiture “Amigo”

C’est l’occasion de rappeler précisément l’histoire de ces voitures qui coûtaient environ ₡980.000 et sont devenus les alliées des agriculteurs costariciens.

La plupart des modèles fabriqués étaient de type pick up. Mais il y existait aussi certaines voitures compactes ou de type buggy. Ce fut une initiative de General Motors (GM) gérée par ses filiales européennes (Vauxhall au Royaume-Uni et Opel en Allemagne).

Le projet qui s’appelait BTV (Véhicule de Transport de Base) par son sigle en anglais et était une option destinée aux pays les moins développés. Pour un budget de 50 000$, ils plaçaiet l’usine dans chaque pays et GM a formé les responsables des pays concernés. Les pièces du véhicule étaient acheminées d’Angleterre et le projet avait pour but de promouvoir l’industrialisation dans plusieurs pays. Ce fut aussi une option pour pouvoir offrir des voitures plus accessibles au public, selon un communiqué de General Motors.

Chaque asembleur a choisi le nom, ce qui faisait partie de la marque locale. Par exemple le prototype du Guatemala s’appelait ”Chato” (se dit de quelque chose au gros nez), celui du Salvador était “Cherito” (se dit d’un jeune homme), celui du Honduras “Compadre” (un père, un oncle, un parrain), celui de l’Equateur “Andino” (quelqu’un venant des Andes), celui du Paraguay “Mitai” (un enfant), celui du Nicaragua “Pinolero” (jeune), celui de la Malaisie “Harimau” (le félin) et finalement celui du Costa Rica: “Amigo”. Le modèle était peu attrayant du point de vue esthétique en raison de difficultés techniques de chaque pays pour façonner des formes arrondies. Les voiture avaient donc un châssis rectiligne. Du brutal…

Témoignage

Pablo Garro, un résident de Cartago connaît l’histoire de ces voitures parce qu’il a travaillé dans l’agriculture pendant ce temps. Il se rappelle que la voiture était carré, avec prix abordable et les personnes qui l’achetaient étaient principalement des propriétaires de grandes exploitations. Il les utilisaient alors pour faire des livraisons, pour l’agriculture, pour la livraison de charbon, entre autres. Mais la voiture n’a pas eu le succès escompté car très petite et peu attrayante, et ne pouvait embarqué que deux personnes.

La chose intéressante est que cette voiture créa une fierté générée parmi les pays qui l’ont commercialisé. Cela se reflète dans les noms de marque. Mais en fin de compte, ça n’a pas été une réussite parce que les avantages vis à vis de la concurrence étaient minimes. De plus, l’embauche de main-d’œuvre et l’achat composants locaux étaient très limités. La production était alors irrégulière.

 

De nos jours, le Costa Rica est un pays tourné vers le tourisme mais aussi est très avancé dans les domaines scientifiques de pointe.

Pas réflexions au sujet de « Amigo, la voiture jadis produite au Costa Rica »

Laisser un commentaire

Laissez-nous ici vos commentaires et votre expérience de voyage au Costa Rica. Vous pouvez télécharger également LA meilleure photo de votre voyage ou le lien vers la video de votre choix.


CAPTCHA Image
Reload Image

Les champs * sont obligatoires - Votre adresse email ne sera pas publiée

NOS AGENCES