• Anne

  • 09Fév 15

Un polar au Costa Rica

Novembre 2014 : un évènement dans la littérature costaricienne, la sortie d’un polar Été Rouge (Verano rojo) de Daniel Quiros en langue française. Ce premier roman publié en 2010 est un véritable succès an Amérique latine.

Souhaitons-lui bonne chance en langue française aujourd’hui…

Ce jeune auteur Costaricien né en 1979 vit aux États-Unis où il enseigne la littérature espagnole. Son premier roman a reçu le Prix National de Littérature Aquileo J. Echeverría. Diplomé de Sciences Politiques à l’Université de Santa Clara et Docteur en littérature de l’Université de San Diego, il possède des talents plus que prometteurs.

Son premier roman, Eté Rouge a été publié en 2010. La suite, publiée en 2014, Lluvia del norte la pluie du nord n’est disponible qu’en espagnol et en anglais.

L’intrigue du polar

polar-daniel-quiros-costa-rica-decouverteLe genre contemporain, fluide et précis nous mène sur la côte Pacifique Nord du Costa Rica, dans le Guanacaste. Il met en avant l’explosion démographique et commerciale de la région, ses conséquences morales et délictuelles sur une frange de la population locale ses dix dernières années.

Sur fond de révolutionnaires Nicaraguayens, un ancien guérillero Don Chepe cherche à retrouver l’auteur du crime perpétré sur une plage tranquille de la région sur une femme surnommée l’Argentine à cause de son passée de combattante révolutionnaire. Don Chepe, ancien sandiniste et amie de la victime est un personnage alcoolique, gros fumeur et ténébreux.

Quiros plante un décor digne de films noirs dans la chaleur pesante et poussiéreuse du Guanacaste. La police ne faisant pas grand chose pour arrêter les criminels Don Chepe décide de mener l’enquête avec des méthodes plus musclées qu’officielles.

L’enquête nous mène à travers les méandres de la société costaricienne. Le passé et le présent se rejoignent et derrière les façades rutilantes des établissements touristiques, le narco trafique et les paumés jaloux de la réussite de leurs voisins le rythme est là et le suspens aussi.

Un polar au style concis, efficace et loin des clichés superflus. Un roman intense à découvrir si vous préparez un voyage au Costa Rica pour vous imprégner d’une ambiance, certes romancée, mais intéressante pour qui souhaite avoir une vision différente des images d’Epinal. Un livre parsemé de détails typiquement Costariciens, une nonchalance choisie pour certains personnages, le tout sur fond d’histoire Sandiniste.

¡Pura Vida!

1 commentaire au sujet de « Un polar au Costa Rica »

  • DIEGO RICA| 4 Mai 2018 à 9:48

    Très intéressant et comme cela parle du Costa Rica, je vais me le procurer. Merci pour cet article


Laisser un commentaire

N'hésitez pas à nous faire part dans le cadre ci-dessous de vos envies, de votre projet de voyage, des étapes souhaitées. Précisez éventuellement si vous voyagez avec des enfants, des personnes à handicap…

Les champs * sont obligatoires

NOS AGENCES DANS LE MONDE