• Arnaud

  • 26Sep 16

Permaculture au Costa Rica

Sujet qui intéresse de plus en plus de personnes soucieuses de ce qu’elles mettent dans leur assiette, la permaculture a eu un écho médiatique récemment grâce cette info : la permaculture est un moyen de production durable et, c’est la nouveauté, rentable ! Aujourd’hui, nous allons vous parler des différentes initiatives permaculturelles au Costa Rica. Dans le pays le plus écolo du monde, la permaculture au Costa Rica est un thème que nous aborderons dans différents articles à l’avenir.

Qu’est-ce que la permaculture ?

Différentes définitions existent de la permaculture, et autant laisser parler les experts sur le sujet. Et Bill Mollison (du site permaculture.net) la définie ainsi :

La permaculture est une philosophie de travail qui consiste à aller avec, plutôt que contre, la nature; l’observation longue et réfléchie plutôt que la main-d’œuvre irréfléchie prolongée; de regarder les plantes et les animaux dans toutes leurs fonctions, plutôt que de traiter une zone comme un système mono-produit.

Par exemple, un problème de fourmi sur votre potager ? Au lieu de mettre un produit chimique pour repousser les fourmis, l’idée est de planter quelque chose qui va soit les repousser naturellement, tout en renchérissant la terre et aidant les plantes que vous souhaitiez protéger.

La permaculture au Costa Rica

En tant que voyageurs seulement de passage au Costa Rica, peut-être la manière la plus simple est de se rendre dans un hôtel cultivant sur son terrain un jardin permacole. En général, la visite voire le travail de ce jardin est inclus dans les “tours” proposés par ces hôtels.

Quatre hôtels se démarque du lot (jusqu’à ce qu’on vous parle d’un autre dans le futur) :

  • Finca Exotica EcoLodge : EcoLodge haut de gamme, face à la mer, en pleine jungle de Corcovado
  • Rancho Delicioso : Eco Village entre Montezuma et Playa Santa Teresa ultra respectueux de l’environnement. Évidemment, des cours de permaculture y sont proposés
  • Villas Mastatal : Dans la vallée centrale du Costa Rica au Sud Ouest de San José.
  • Finca Tierra : Non loin de Puerto Viejo (Caraïbes), fait sur le mode de l’hostel (auberge de jeunesse)
  • Punta Mona : Proche du précédent hostel, il offre en revanche un standing hôtelier supérieur

Pour les habitants de San José, les Molinos Verdes de Moringa promeut la permaculture proposant des ressources en informations, du conseil et de la création de réseaux de collaboration afin d’aider les tous ceux qui souhaitent devenir autonomes en nourriture.

P our ceux qui n’auraient jamais entendu parlé du sujet allez voir la page wikipédia .

Si ce sujet vous intéresse, n’hésitez pas à nous le faire savoir et nous nous ferons une joie de vous informer, voire de vous organiser un voyage vous proposant de découvrir la permaculture.

2 réflexions au sujet de « Permaculture au Costa Rica »

  • PHILIPPE CHAPUY| 18 Avr 2018 à 8:51

    Je vis au Costa Rica sur une hectare de terrain… J’ai déjà de nombreux arbres fruitiers, tels que mandarines, oranges, citrons, mangues, bananes, cocos, ananas, moringa, gingembre et curcuma… Tout cela pousse à son rythme et sans aucun produit phytosanitaire.. Je veux me lancer dans la permaculture, mais voilà, j’ai beaucoup d’animaux sauvages, tels que les iguanes, ratons laveurs, poules d’eau et d’innombrables variétés d’oiseaux magnifiques… Comment protéger les cultures ? Dois-je construire une serre ??? J’ai essayé de faire pousser des courgettes et autre légumes mais les iguanes adorent les feuilles… assurant la mort des plants ! Merci pour vos conseils…

    • ARNAUD| 18 Avr 2018 à 14:55

      Bonjour Philippe. Bien que ce ne soit pas notre cœur de métier (nous, c’est le voyage), ma passion pour le sujet va me permettre de vous aider. Déjà, je vous conseille les différents groupes facebook privés (francophones, anglophones ou hispanophones) au sujet de la permaculture mais surtout dans un contexte tropical. Posez ces mêmes questions et les gens vous répondront en général avec plaisir. La serre (normale ou enterrée) est une très bonne solution pour protéger les cultures mais aussi pour avoir une production plus constantes. De plus, vous pourrez produire des choses plus fragiles : herbes aromatiques, tomates cerises, courgettes, plantes médicinales, etc. Sinon, pour la protection, vous pouvez adopter 2 ou 3 chiens dédiés et dressés à protéger votre parcelle. C’est pas une blague 😉 Aussi, vous pouvez mettre une rambarde digne de ce nom qui au moins fera barrage aux animaux proches du sol. Vous pouvez aussi vous renseigner sur les plantes (pas nécessairement comestibles) qui repoussent les animaux indésirables (de l’iguane à la fourmi). Enfin, vous pouvez vous renseigner sur les autres producteurs (écologiques évidemment, sinon c’est de la triche ;)) qu’il y a près de chez vous et ainsi vous pourrez échanger les bons plans et des graines, et éventuellement du troc car il est fort probable que d’autres personnes produisent des aliments que vous ne produisez pas, et vice versa.
      Voilà, j’espère que ça pourra vous aider et sur ce : que ça pousse !


Laisser un commentaire

N'hésitez pas à nous faire part dans le cadre ci-dessous de vos envies, de votre projet de voyage, des étapes souhaitées. Précisez éventuellement si vous voyagez avec des enfants, des personnes à handicap…

Les champs * sont obligatoires

NOS AGENCES DANS LE MONDE