ecotourisme-cover-costa-rica-decouverte
  • Arnaud

  • 06Oct 20

Le Costa Rica et l’importance de l’écotourisme

Le Costa Rica est le pays modèle en matière d’écotourisme et dans le concept de développement durable : ils ont compris qu’avant l’exploitation minière se trouve la biodiversité.

Pour les ticos, cette forêt, que le monde amoureux de la nature souhaite découvrir, est très importante. En effet, la grande majorité des communautés rurales (95% des gens travaillent dans l’écotourisme) est comme la poule aux oeufs d’or. S’ils ont la forêt et ses animaux, les touristes viendront les visiter. C’est la valeur ajoutée principale du pays. 

Mais aussi, ils ont conscience que s’ils coupent la forêt, les animaux partiront et personne ne viendra leur rendre visite. Simple comme Pura Vida !

Écotourisme : un choix politique et économique 

La Chambre nationale du tourisme du Costa Rica affirme que depuis 1970, le pays considère l’environnement et l’écotourisme comme une opportunité d’emploi pour les communautés. Notons que le Costa Rica possède 5% de la biodiversité de la planète. Ce qui a permis de voir une opportunité par et pour les communautés et le gouvernement lui-même. 

ecotourisme-monteverde-costa-rica-decouverte
50 nuances de vert à Monteverde

Avec le temps, il a été possible de créer une politique publique de tourisme appropriée aux besoins et aux capacités du pays. On dit que c’était une formule “a la tica“. Et ainsi, au Costa Rica le tourisme de nature a cessé d’être considéré comme quelque chose de marginal et est devenu une des lignes principales de l’économie du pays.

Le succès du modèle d’écotourisme costaricien a atteint le point où la Banque Mondiale décrit le Costa Rica comme un modèle de réussite et recommandé au niveau international. La base est un modèle de développement durable mixte. C’est à dire que des acteurs privés (hôtels, guides, restaurants, etc.) et des acteurs publics (parcs nationaux, gouvernement) ont créé un modèle commun de protection de l’environnement. 

Tout ceci ne se limite pas seulement à une question de touristes et de guides. Ça commence par un engagement en faveur de l’éducation environnementale de la part des écoles, où elles enseignent aux enfants ce que signifie avoir le trésor de 5% de la biodiversité mondiale dans leur pays. Consécutivement, les deux dernières générations de ticos s’engagent à protéger l’environnement et les ressources de la communauté en général.

Les quelques points noirs dans cet océan vert

Cependant, bien que l’effort en matière de conservation de la nature soit réel et constant, il faut pointer du doigt également les problèmes apparents. À savoir qu’en vendant le Costa Rica comme destination d’écotouristisme, le pays a fait entrer quelques grands conglomérats hôteliers à investissement étranger. Ceux-ci ont commencé à créer un tourisme de luxe sur un mode américain (du béton et des plantes en plastique pour caricaturer, mais à peine).

ecotourisme-grenouille-costa-rica-decouverte
Mademoiselle la grenouille vous salue !

Il y’a seulement 40 ans, ce type de tourisme n’existait pas dans le pays. Parmi les effet directs, cela a provoqué le déplacement de petits hôtels compatibles avec l’environnement pour faire place à la construction de grands hôtels, de terrains de golf et de complexes architecturaux qui ne sont compatibles ni avec l’environnement ni avec le projet écotouristique initial. L’exemple parfait est l’hôtel de la chaine espagnole Riu installé dans le nord-ouest du pays. Parmi les choses que l’on peut reprocher à ce lieu, l’assèchement de la mangrove, le déplacement de familles qui vivaient dans la zone depuis des générations, la destruction des écosystèmes locaux, la non considération des méthodes de travail des employés (souvent locaux payés au lance-pierre) et l’évidente corruption nécessaire pour construire sur la plage, pratique pourtant interdite par la loi costaricienne.

Note pour nos clients

En ce que vous concerne, là je m’adresse à nos clients, nous n’avons pas l’habitude de proposer la zone Pacifique Nord du Costa Rica. Les raisons principales sont que cette zone se prête avant tout à un tourisme exclusivement de plage et est plus pensée pour des touristes nord-américains. Ceci dit, nous savons vous proposer une expérience authentique dans la zone dans des structures respectant à la fois la nature et les communautés locales. De plus, des zones telles que la péninsule de Nicoya (Samara, Santa Teresa) ou le pacifique central (Dominical, Uvita) proposent non seulement des plages somptueuses, mais aussi des accès direct à la jungle dense et diverse.

Malgré cela, le Costa Rica est le pays modèle en matière d’écotourisme et dans le concept de développement durable, ils comprennent d’abord que leur “exploitation minière” est la biodiversité. Les ticos comprennent que le Costa Rica est une puissance environnementale et que l’écotourisme est un modèle commercial qui leur permet de conserver les forêts, les rivières et les plages.

¡¡Pura vida!!

Pas réflexions au sujet de « Le Costa Rica et l’importance de l’écotourisme »

Laisser un commentaire

N'hésitez pas à nous faire part dans le cadre ci-dessous de vos envies, de votre projet de voyage, des étapes souhaitées. Précisez éventuellement si vous voyagez avec des enfants, des personnes à handicap…

Les champs * sont obligatoires

NOS AGENCES DANS LE MONDE