costa-rica-silvestre-cover-costa-rica-decouverte
  • Arnaud

  • 17Juin 19

Costa Rica Silvestre apprend aux ticos à interagir avec les animaux sauvages

La plate-forme numérique Costa Rica Silvestre vise à promouvoir la coexistence saine entre les humains et les différentes espèces que l’on trouve couramment dans le pays.

Le Costa Rica est l’un des 20 pays ayant la plus grande diversité d’espèces au monde. Cependant, pour beaucoup de Ticos, il est encore surprenant de se retrouver face à face avec des animaux sauvages tels que des ratons laveurs, des renards ou encore des crocodiles.

C’est pour cette raison qu’une plateforme numérique appelée Costa Rica Silvestre a récemment été lancée dans le pays, qui cherche à promouvoir une coexistence saine entre les humains et les animaux sauvages.

Pacifier le voisinage avec la nature

Dans la section “Voisins sauvages” (Vecinos silvestres), le public pourra trouver des informations spécifiques sur les espèces mentionnées ci-dessus ainsi que sur les oiseaux, pizotes (ou coatis), serpents, écureuils et chauves-souris.

L’idée de Costa Rica Silvestre est que ces informations permettent aux gens d’être mieux préparés à faire face à d’éventuelles interactions directes avec certains de ces animaux, ce qui peut générer de la peur à la perception que l’animal a besoin d’être sauvé, alors qu’en fait ce n’est pas le cas, dans de nombreuses occasions.

En effet, avec l’avancée de la frontière agricole et urbaine, notre biodiversité a dû faire face à un changement radical et soudain du paysage et de ses conditions naturelles. Les nouvelles cultures, l’élevage, le développement accéléré des villes et des villages ont forcé de nombreuses espèces à migrer ou à disparaître, mais pour d’autres, c’est une nouvelle occasion de s’adapter, de prospérer et de coexister.

costa-rica-silvestre-president-costa-rica-decouverte
L’équipe de Costa Rica Silvestre avec le président du pays

La plate-forme offre également du matériel éducatif pour sensibiliser les enfants, les jeunes et les adultes ; des campagnes et des initiatives ; des publications législatives, techniques et scientifiques ; et des données sur les alliés stratégiques qui soutiennent et encouragent la conservation de la faune au Costa Rica.

La richesse naturelle favorise les rencontres

Selon le sixième rapport du Costa Rica à la Convention sur la diversité biologique 2014-2018, le pays abrite plus d’un demi-million d’espèces, c’est-à-dire plus de 6% de la biodiversité de la planète !!

Le pays a également plus de 27% de son territoire sous le Système des Aires Protégées (SAP) et a une couverture forestière de 52%, il n’est donc pas surprenant que les rencontres entre les hommes et les espèces sauvages se produisent même dans la Grande Région Métropolitaine (GAM), à savoir à San José et les alentours.

Espérons que les conseils fournis par Costa Rica Silvestre fasse du Costa Rica un pays résolument tourné vers sa nature et sa biosiversité !

Pas réflexions au sujet de « Costa Rica Silvestre apprend aux ticos à interagir avec les animaux sauvages »

Laisser un commentaire

N'hésitez pas à nous faire part dans le cadre ci-dessous de vos envies, de votre projet de voyage, des étapes souhaitées. Précisez éventuellement si vous voyagez avec des enfants, des personnes à handicap…

Les champs * sont obligatoires

NOS AGENCES DANS LE MONDE