Le sport et l’aventure au Costa Rica

SPORT NAUTIQUE : LA PLONGÉE AU COSTA RICA

Pour les passionnés de ce sport, durant votre séjour au Costa Rica, vous trouverez plusieurs sites remarquables : les îles Catalinas dans le Guanacaste Nord et l’isla del Caño, au large du Corcovado. Des aquariums grandeur nature !

Requins baleines, pointes blanches, raies mantas seront vos compagnons de plongée.
Les sites les plus intéressants sont ceux de Papagayo, Manuel Antonio, Cahuita et une mention spéciale pour l’Isla del Caño face au Parc Corcovado.
Enfin, hors catégorie, réservée aux plus expérimentés mais aussi aux plus argentés d’entre nous : l’Isla del Coco (à réserver très à l’avance).

Pour que vous puissiez vous initier à la plongée, il faudra suivre la veille une initiation le plus souvent en piscine. Si vous n’êtes pas débutant, les centres de plongée exigent :
– Un certificat médical d’aptitude à la pratique de la plongée de moins de 3 mois,
– La carte CMAS ou PADI (brevet indiquant le niveau),
– Éventuellement un carnet de plongée pour justifier du nombre de plongées.

En outre, les centres de plongée au Costa Rica ne sont pas tous d’égale qualité, que ce soit en termes d’équipement ou de sécurité. Nous avons établi notre propre « liste noire » de ces centres pour ne vous proposer que les meilleurs et les plus sûrs.

SPORT NAUTIQUE : LE SURF POUR TOUS LES NIVEAUX

Le Costa Rica est la destination de surf préférée de toute l’Amérique Centrale.
De surcroit, on y trouve des vagues pour tous niveaux de surfeurs, aussi bien du côté Pacifique que Caraïbe et ce quelle que soit la saison. C’est sans aucun doute les films cultes des surfeurs Endless Summer I et II (1964-1994) qui ont le mieux immortalisé les plages du Costa Rica et notamment celle du Guanacaste, playa Grande, côté Pacifique Nord.

Depuis, de nombreuses compétitions internationales sont organisées et inversement, les surfeurs du Costa Rica sont régulièrement invités aux championnats mondiaux ; ainsi en France à Biarritz, le Championnat du Monde de Surf Junior Quicksilver qui a eu lieu le 21 mai 2008 a vu s’affronter les équipes de France et les équipes du Costa Rica coachées par Christophe Commarieu.
Il faut souligner que la variété des côtes permet à tous les styles de surf de s’exprimer.
Deux termes sont souvent prononcés par les surfeurs : Reef-break qui signifie que les vagues sont creuses et forment un tube et Beach-break qui signifie que les vagues sont moins creuses et se forment sur un fond sablonneux.
Pour débuter, il vaut mieux choisir les beach-break comme à Tamarindo, Jaco, Manzanillo et Cocles. Des vents violents de décembre à mi-février peuvent perturber le surfeur moyen. Vers Mal Pais, plus au sud, vous pourrez pratiquer le surf et le kite surf à Santa Teresa ou même prendre des cours dans un club avec Lolo, professeur francophone. La meilleure saison pour le surf s’étend d’avril à novembre avec des vagues dépassant 3 m et peu de vent dans cette région.

Côté Pacifique Central, sur playa Hermosa à Jaco, il faudra faire attention aux courants violents.
Un peu plus au sud, à Matapalo ou Dominical, vous trouverez des spots réputés pour tous niveaux. Toutefois, il faut faire attention aux courants dangereux de playa Dominical comme sur la pointe sud Pacifique à Cabo Matapalo et Bahia Drake. Sur les bords du Golfo Dulce, les plus émérites iront à Playa Pavones pour une des gauches les plus longues du monde, près d’un kilomètre !
Dans les Caraïbes, de Cahuita à Manzanillo, on trouve aussi tous les types de vagues, du beach-break aux vagues de rivière. Le plus impressionnant est sans conteste Puerto Viejo et son fameux reef-break, sa droite Salsa Brava, c’est tout dire ! Débutants s’abstenir.

Saut de surfeur santa teresa
Surfeur à Santa Teresa

SPORT EQUESTRE ET L’ÉQUITATION AU COSTA RICA

Le Costa Rica a une grande tradition d’élevage de chevaux et il est facile de pratiquer l’équitation dans tout le pays. L’exemple le plus significatif est l’organisation annuelle de nombreuses villes et villages de manifestations appelées Topes, où les meilleurs cavaliers de la région se réunissent et rivalisent en danses et en cavalcades avec leur monture. La région la plus développée est sans nul doute le Guanacaste (nord-ouest) mais toute la vallée centrale se prête également à de belles promenades, moins étouffantes et tout aussi riches en découvertes.
Le cheval est un formidable moyen pour découvrir la nature, se rafraîchir au pied d’une cascade ou faire une longue chevauchée sur la plage lors de votre voyage au Costa Rica. De nombreuses possibilités sont offertes aux débutants comme aux plus chevronnés. Le niveau des chevaux est très variable selon les endroits, nous en avons classé un certain nombre pour cavaliers expérimentés et débutants.

LA PÊCHE SPORTIVE

Les amateurs de pêche trouveront leur compte lors de leur voyage au Costa Rica tant, la diversité est importante : des lacs, rivières, fleuves et mangroves aux 2 océans. Effectivement, le Costa Rica est devenu l’une des destinations les plus prisées pour la pêche sportive ou pêche au gros et détient plusieurs records du monde de prises de marlins et d’espadons.

Néanmoins, la côte Caraïbe se prête moins à ce sport, sauf au sud de Tortuguero si vous voulez pêcher le tarpon. La côte Pacifique, quant à elle, est réputée du nord au sud jusqu’au Golfo Dulce. La quasi-totalité des compagnies est tenue par des Nord-Américains. En fonction de la saison choisie pour votre séjour, nous vous indiquerons les meilleurs sites. Il ne faut pas perdre de vue que vous aurez peu de risque de revenir bredouille. Pour conclure, c’est une expérience inoubliable, car il n’est pas rare de voir un grand marlin noir de 4 m faisant près de 600 kg ou de suivre un makaire bleu à 60 km/h.

Rafting au Pacuare Costa Rica

SPORT DE RIVIÈRE : LE RAFTING

Le relief du Costa Rica, avec ses hautes montagnes régulièrement nourries par les pluies tropicales, favorise également la pratique de ce sport : le rafting. De niveau 1 à 5, les descentes proposées sont nombreuses et en font l’un des meilleurs sites du monde. De niveau 1 à 3, aucune expérience n’est nécessaire.
Des rios Sarapiqui, PacuareChirripo ou Savegre, vous marierez à la fois sport, aventure et observation de la nature. Il faut souligner que certains points de vue sont époustouflants et inaccessibles autrement que par la rivière. Mais l’aspect le plus important est que les encadrements proposés sont faits pour rassurer les moins téméraires, tout est bien sécurisé et le personnel très compétent, l’équipement est fournis. En somme, si une montée d’adrénaline vous intéresse, prévenez-nous, il faut réserver à l’avance.

 

 

cat II/III
+ de 6 ans
Rio Pacuare
cat III/IV
+ de 12 ans
Rio Sarapiquí
cat III/IV
+ de 13 ans
Rio Toro
cat III/IV + de 13 ans
Rio Balsa
cat II/III + de 10 ans
Rio Tenorio
cat III/IV + de 13 ans
Rio Savegre
cat II/III + de 6 ans
Rio Naranjo
cat III/IV + de 8 ans
Rio Naranjo – Section Chorro
cat IV + de 15 ans

RANDONNÉES ET TRECKS

Pendant votre voyage au Costa Rica et pour une immersion complète dans la nature, ce pays vous offre d’innombrables sentiers où la rencontre avec la vie sauvage et les autochtones, les « Ticos », est la plus enrichissante. Les parcs proposent des parcours bien balisés et vous pouvez emprunter. Par exemple, dans le Parc Braulio Carrillo un téléphérique qui vous permet, à plus de 60 m de haut, d’admirer en douceur la forêt tropicale humide ou de prendre les nombreux « sky-walk », ponts suspendus entre les cimes des arbres du Monteverde. Si vous préférez des randonnées plus vivifiantes, Rincon de la Vieja, Poas ou Chirripo vous combleront. Certains parcours nécessitent un guide comme, par exemple, Corcovado, où des treks sont organisés la nuit, avec des lunettes infrarouges, pour observer la vie nocturne, impressionnant !
Quel que soit votre niveau, vous trouverez toujours des sentiers à votre mesure. Il faut néanmoins avoir une bonne condition physique pour pratiquer ce sport compte tenu de la chaleur et du taux d’humidité dans certains cas.
N’oubliez pas votre réserve d’eau !

Activitéphare du Costa Rica : le Canopy ou tyrolienne

LE CANOPY OU TYROLIENNE

Le Costa Rica est le premier pays à avoir développé cette activité qui tient plus du divertissement que du sport. À l’origine, c’est Donald Perry, un biologiste qui pour étudier la canopée du côté de Sarapiqui mit au point ce moyen de locomotion pour se déplacer d’arbre en arbre. Ensuite, le système fut adopté pour devenir un sport ludique et accessible aux communs des mortels. Les Tyroliennes se sont aujourd’hui développées un peu partout autour du monde, mais les majestueux paysages du Costa Rica leur confèrent un attrait supplémentaire.

Amateurs de sensations fortes, vous aurez au Costa Rica l’embarras du choix. Les sites pour exercer cette activité sont présents un peu partout dans le pays. Les plus réputées et les plus longues ou hautes sont à l’Arenal et à Monteverde. C’est d’ailleurs dans cette dernière localité que la première tyrolienne publique a vu le jour.

Il est à noter qu’aujourd’hui, les parcours sont souvent jumelés avec des sauts de Tarzan. Le principe : vous vous jetez dans le vide suspendu à un élastique. Adrénaline garantie !