• Anne

  • 24Oct 12

Culture et tradition, une idée durable

Le Costa Rica a depuis longtemps reconnu les droits des peuples indigènes mais les applications ne sont pas toujours au rendez-vous. Toutefois, grâce au développement d’un tourisme durable, ces communautés ont accès aux services tels que : l’électricité, le crédit, la justice en langue autochtone (bribri, cabecar ou boruca) et à l’enseignement même dans les villages les plus reculés. Reste à faire appliquer les règles de propriété qui leur ont été injustement retirée.

Peuples indigènes

Les cultures indigènes sont encore très présentes au Costa Rica.
Comme je l’ai déjà évoqué la culture de ces peuples est souvent en perte de vitesse et la “civilisation” les rattrape souvent. Les jeunes partent étudier en ville, reviennent rarement dans leur village, souhaitent voyager et profiter du monde moderne.
Les efforts des politiques paraissent impuissants mais il est certain que la mémoire de ces cultures doit être sauvegardée.

Tourisme communautaireCulture et tradition : indiens bribri

 

Nous nous posons régulièrement la question : si nous envoyons nos clients visiter ces populations souvent reculées, ne favorisons nous pas un peu leur disparition ?
Avec l’expérience, nous pouvons juger des impacts positifs du tourisme sur certaines communautés. Tout d’abord c’est une source de revenu direct qui permet un développement local, dans leur propre région. Ils bénéficient également d’une ouverture sur le monde jusqu’alors inaccessible. Des villages jusqu’alors totalement démunis ont pu, grâce au tourisme communautaire, développer une école, l’accès aux soins ou encore envoyer les jeunes à l’université.

Le tourisme rural ou communautaire a pour but le contrôle des activités touristiques par la communauté elle-même. Généralement elles proposent un hébergement simple et construit dans le style propre à leur culture. Ce type d’escapade est l’occasion de partager au plus près la vie des populations locales, de s’imprégner des cultures, des traditions et des modes de vie très différents et très éloignés de ceux des pays industrialisés.

Réserve Boruca

Culture et tradition chez les BorucaLa réserve BORUCA, au sud ouest du Costa Rica, est un des exemples réussis de tourisme communautaire et équitable. La tradition de tissage et de masques en balsa était certes préservée mais insuffisante en terme de revenus. Le développement de ce type de tourisme a permis à cette communauté de développer peu à peu leur autonomie. Aujourd’hui, le village ne se vide plus et les jeunes Brunca se forment au tourisme afin de pouvoir rester auprès des leurs. Un musée des traditions à vu le jour, les habitants ont appris à accueillir les voyageurs du monde entier, à les faire participer à leur vie quotidienne, à leur enseigner les gestes ancestraux du tissage et de la fabrication des masques en balsa.

Ils apprécient aujourd’hui ce partage et l’expérience est particulièrement enrichissante. Les plus jeunes du village sont mis à contribution et guident les touristes jusqu’à leur cascade rafraichissante, leur terrain de sport improvisé ou encore vous montrer leurs jeux préférés… Les voyageurs qui souhaitent de l’authentique, une expérience hors des sites classiques ou encore un aperçu culturel indigène se doivent d’aller passer une nuit au milieu de ce peuple. Souvenirs et émotions assurés !!!

Anne

Pas réflexions au sujet de « Culture et tradition, une idée durable »

Laisser un commentaire

Laissez-nous ici vos commentaires et votre expérience de voyage au Costa Rica. Vous pouvez télécharger également LA meilleure photo de votre voyage ou le lien vers la video de votre choix.


CAPTCHA Image
Reload Image

Les champs * sont obligatoires - Votre adresse email ne sera pas publiée

NOS AGENCES