• Anne

  • 27Mai 13

Origine du Costa Rica : la côte riche, hier et aujourd’hui

Ce petit pays d’Amérique centrale a toujours fasciné les humains. Mais pas toujours pour les mêmes raisons. L’origine du Costa Rica mérite un petit voyage dans l’Histoire du pays, de sa colonisation à aujourd’hui en passant par l’origine de son nom, le Costa Rica : la côte riche.

Origine du Costa Rica : découverte du Costa Rica

Christophe Colomb débarque sur les côtes du Costa Rica en 1502. Il y restera avec ses hommes 17 jours durant et appréciera grandement l’hospitalité des indigènes. Lors de ce séjour, les colons remarquèrent alors que les indigènes portaient de nombreux bijoux en or sur eux. Ces bijoux seront à l’origine du Costa Rica et du nom donné à la région par les colons : Costa Rica, la côte riche.

À la recherche de l’or du Costa Rica

Au fil des années, les conquistadors multiplièrent les recherches des fameuses montagnes de matériaux précieux à l’origine de la confection d’autant de bijoux. Mais cette richesse, attendue et recherchée sans relâche par les conquistadors ne sera jamais au rendez-vous. Les conquistadors ne trouveront jamais autant d’or et de diamants qu’ils ne l’espéraient.

Une tout autre richesse

En revanche, un tout autre trésor les attendait ici, une richesse incroyable que leurs yeux ne voulaient pas voir : celle d’une faune et d’une flore unique au monde, d’une biodiversité incroyable. C’est cette richesse qui est aujourd’hui tant prisée par les touristes venus du monde entier pour admirer ces trésors naturels.

Le trésor du Costa Rica aujourd’hui

La nature est au Costa Rica une vraie priorité que les Ticos – habitants du Costa Rica – s’efforcent de protéger chaque jour. Le pays compte plus de 850 espèces d’oiseaux, des milliers d’espèces d’insectes et des centaines de mammifères et d’amphibiens. Cet ensemble regroupe plus de 4% de la biodiversité de la planète.

Les Costariciens prennent très au sérieux cette richesse qu’ils protègent à juste titre. Ils ont en effet décrété plus de 25% de leur territoire en tant que parc naturel jouissant d’un statut particulier.

Les hommes grignotent tout de même peu à peu la forêt vierge des 75 % restant et de nombreuses espèces endémiques disparaissent de certaines zones au profit de pâturages et de cultures. L’huile de palme mais aussi les cocotiers y sont cultures courantes. Certains spécialistes estiment que d’ici quelques décennies, la quasi-totalité de la forêt vierge non protégée par le gouvernement aura disparu.

Un compromis difficile mais réalisable

Le Costa Rica se trouve à la croisée de plusieurs mondes : les Antilles, l’Amérique du Nord et l’Amérique du sud. Cette situation privilégiée lui confère un espace de biodiversité incroyable. Et il lui est indispensable de le protéger au maximum.

C’est d’ailleurs dans cette optique que le gouvernement travaille actuellement sur un projet de corridors biologiques pour relier les forêts protégées entre elles et ainsi favoriser les mélanges entre les groupes animaux et un renouvellement du patrimoine génétique afin de limiter les risques d’extinction.

Le Costa Rica est donc surement un modèle qui servira d’exemple pour les prochaines décennies, un vrai compromis entre progrès et protection de l’environnement, un paradis vert où il fait bon vivre.

¡Pura Vida!

Pas de commentaire au sujet de « Origine du Costa Rica : la côte riche, hier et aujourd’hui »

Laisser un commentaire

N'hésitez pas à nous faire part dans le cadre ci-dessous de vos envies, de votre projet de voyage, des étapes souhaitées. Précisez éventuellement si vous voyagez avec des enfants, des personnes à handicap…

Les champs * sont obligatoires

NOS AGENCES DANS LE MONDE