• 18Jan 17

Les maisons victoriennes au Costa Rica

Douze maisons historiques de style victorien ornent le calendrier 2017 du Consejo Internacional de Monumentos y Sitios (Icomos). C’est l’occasion de revenir sur une partie de l’histoire du Costa Rica. Certains ouvrages d’art situés dans des endroits comme Cartago, Coronado, Heredia et San José, résistent encore plus de 100 ans après leur construction.

Style victorien, le style de la classe dominante

Ces maisons victoriennes ne sont pas, bien sûr, les habitations de paysans ou prolétaires, mais la matérialisation d’une bourgeoisie qui hébergeait dans un pays où, à l’aube du XXe siècle, on en savait peu sur la haute société et vivait encore de manière traditionnelle.

Le style victorien est un style architectural né en Angleterre à la fin du XIXe siècle sous le règne de Victoria I. Il a ensuite été étendu aux États-Unis. Puis il a été importé au Costa Rica, pour répondre aux demandes de logements des classes supérieures.

Avec de belles balustrades, des couloirs généreux, des tourelles imposantes et des ornements sur les plafonds ornés de dentelle, ces structures construites entre 1900 et 1930 continuent de raconter l’histoire et enchantent les élèves des amateurs d’art architectural.

On remarquera que parmi ces 12 maisons victoriennes sélectionnées par l’Icomos au Costa Rica, il y a là où se trouve l’Alliance française (ce dessous) dans le quartier Amon.

Parmi les maisons les plus remarquables, la maison qui appartenait à Jose Joaquin Tinoco, frère du dictateur Federico Tinoco. A quelques mètres de cette maison, Jose Joaquin a été abattu peu de temps alors qu’il allait quitter le pays.

 

Influences étrangères, construction locale

La tendance victorienne s’est imposé furtivement au Costa Rica par de riches marchands et étudiants, ticos pour la plupart. Dans leurs voyages aux États-Unis, ils sont revenus avec l’illusion de vivre dans ces magnifiques structures. Leurs influences viennent principalement des villes comme Nouvelle-Orléans, San Francisco et l’État du Mississippi.

Bien que certains aient essayé de mettre sur pied leurs maisons à partir de pièces importées, prêtes à assembler, avec les plans déjà établis. Mais rapidement, le défi s’avérant perte un travail de titan, ce genre de constructions a été repris par des architectes, des maîtres d’œuvre, des charpentiers, des maçons et des menuisiers du Costa Rica.

Par la dialectique de l’Histoire, l’adaptation aux matériaux locaux a donné une nouvelle dimension à l’art victorien tel qu’il était connu auparavant au Costa Rica. Par conséquent, les maisons victoriennes costaricaines se sont mises à être construite avec des matériaux indigènes et ont participé à la maturation de l’industrie du bois costaricains. C’est ainsi qu’à côté de la brique et de la pierre propres à l’architecture victorienne, on a vu de plus en plus l’utilisation de bois précieux tels que (noms en espagnols et difficilement traduisibles en français) le Sura, le pilón, le campano, le laurier, le chêne, le cèdre, le pochote, le cristóbal, le chiricano et le lagarto ont été utilisés .

Le Costa Rica n’est pas un pays reconnu pour son architecture. Cependant, certaines maisons toujours sur pieds méritent le coup d’œil !

Pas réflexions au sujet de « Les maisons victoriennes au Costa Rica »

Laisser un commentaire

Laissez-nous ici vos commentaires et votre expérience de voyage au Costa Rica. Vous pouvez télécharger également LA meilleure photo de votre voyage ou le lien vers la video de votre choix.


CAPTCHA Image
Reload Image

Les champs * sont obligatoires - Votre adresse email ne sera pas publiée

NOS AGENCES