• Anne

  • 06Avr 12

Le fourmilier ou Tamandua du Mexique

Le fourmilier, animal très attachant

Ce mammifère insectivore du Costa Rica se rencontre principalement dans les zones arboricoles d’Amérique Centrale et du sud. Il se différencie de son proche cousin, le Tamanoir, par sa taille plus petite d’environ 1,20 m. tandis que le Tamanoir, surnommé fourmilier géant, peut atteindre 2,00 m.

De couleur blanc/beige il possède une zone de couleur brune de chaque côté de son corps massif qui lui donne l’impression d’avoir enfilé un débardeur noir. Il se nourrit essentiellement de fourmis (hormigas) et occasionnellement d’abeilles et de coléoptères. Les observations inSitu permettent aujourd’hui de supposer qu’il ne consomme pas de termites mais s’attaque aux termitières occupées par les fourmis !!

Ce gourmand de la forêt tropicale humide peut se gaver de 30 000 fourmis par jour !
Il possède une longue queue préhensile qu’il entoure autour des branches ce qui lui permet de grimper aux arbres pour dénicher les nids et termitières. Ses griffes lui servent à ouvrir une brèche dans le nid afin d’y plonger son museau et une langue pouvant atteindre 60 cm (la plus longue de tous les mammifères). Il est d’ailleurs facilement reconnaissable par ce long museau et une queue touffue munie de longs poils épais.

Ses pattes sont munie de 4 ou 5 doigts dont 3 portent des griffes si impressionnantes que même le jaguar et le puma qu’il côtoie ne s’y frotte pas trop.

REPRODUCTION


190 jours de gestation, ce vivipare met au monde un seul petit généralement. Le sevrage dure environ 4 à 6 semaines puis la mère transportera le petit sur son dos environ 1 an date à laquelle la femelle sera de nouveau fécondable. La maturité sexuelle se situe à l’âge de 2,5 à 4 ans. L’espérance de vie est d’environ 15 ans.

SON HABITAT


Si son terrain de prédilection reste la forêt tropicale humide et sèche, on peut également le rencontrer dans les savanes et les marécages et mangroves. C’est un très bon nageur qui n’hésite pas à traverser des rivières. Il a su développer un odorat exceptionnel pour compenser une très mauvaise vue. Il passe le plus clair de on temps (15 à 16 h par jour) à dormir dans on terrier. Son naturel nonchalant le rende assez facile à observer.

QUASI MENACE


La circulation automobile, la réduction de son habitat et surtout le braconnage sont les principales raisons de la disparition massives des individus. Les cirques, les zoos et les collectionneurs sont ses prédateurs. En effet, cet animal supporte plutôt bien la captivité et son look original prend des allures de modes !
A cela s’ajoute la chasse pour sa viande dans de nombreuses régions tropicales reculées.

OU l’OBSERVER AU COSTA RICA


C’est à Corcovado sur la péninsule d’Osa que l’on a le plus de chance d’en croiser. Du côté de Tortuguero et de Limon sur la côte Caraïbes il n’est pas rare de pouvoir en croiser un. Les parcs Manuel Antonio et Santa Rosa abritent quelques spécimens mais c’est au parc national de la Amistad que l’on en a recensé le plus grand nombre.

Si vous voyagez au Costa Rica prenez garde à ne pas en blesser un sur votre route.

1 réflexion au sujet de « Le fourmilier ou Tamandua du Mexique »

  • thomas| 18 Nov 2015 à 1:08

    merci et vous êtes cool



Laisser un commentaire

Laissez-nous ici vos commentaires et votre expérience de voyage au Costa Rica. Vous pouvez télécharger également LA meilleure photo de votre voyage ou le lien vers la video de votre choix.


CAPTCHA Image
Reload Image

Les champs * sont obligatoires - Votre adresse email ne sera pas publiée

NOS AGENCES