• Anne

  • 07Nov 12

La banane : son histoire et ses bienfaits

Les enfants l’adorent, elle s’impose dans les cartables pour le goûter et se cuisine de diverses façons, qui est-elle ?
Bien évidemment la banane. J’ai la chance de vivre dans le 9ème pays producteur de ce fruit qui a tout pour plaire. En voici un petit aperçu…

La banane est le quatrième produit agricole après le riz, le blé et le maïs. Il permet à de nombreux pays en voie de développement de subvenir à leur alimentation de base.

Origines de la banane

Les premières formes de cultures de bananiers semblent remonter en Papouasie-Nouvelle-Guinée il y a environ 6 950 à 6 440 ans. Puis, la production s’est étendue jusqu’en Chine, en Inde, en Birmanie. Plus récemment, 500 ans avant notre ère, c’est à Madagascar que la culture est introduite pour remonter le continent africain jusqu’en Afrique du nord. Au cours de périple il a progressivement perdu ses graines et s’est rempli de pulpe. il n’existe pratiquement plus aujourd’hui de banane à l’état sauvage sauf  aux Philippines et en Papouasie-Nouvelle-Guinée.

La banane, le fruit idéalC’est au XIXè que la culture bananière devient un enjeu économique. Vers 1870, les américains commencent à en importer. Minor Cooper Keith, homme d’affaires américain, magnat du chemin de fer, créa une ligne de chemin de fer afin de relier la région de Limon à San José pour le transport de ce fruit convoité. C’est en 1899 qu’il implanta la United Fruit Company et développa un empire pendant plus de 70 ans. Cette entreprise sera à l’origine de nombreux conflits armés en Amérique Centrale et latine afin de protéger les intérêts américains implantés dans les différents pays producteurs (Honduras, Costa-Rica, Colombie, Guatémala, Vénézuela). De là naquit l’expression toujours utilisée aujourd’hui de “République Bananière” pour désigner le pouvoir considérable de la firme Américaine.

Le bananier

Les bananes poussent sur une plante herbacée appelé bananier. Contrairement aux idées reçues ce n’est pas un arbre !!!
Le bulbe du bananier développe des feuilles longues au centre desquelles se produit une inflorescence inflorescence qui retombe appelée régime. Arrivée à maturité les fruits sont récoltés et la tige meure. Le rhizome produira une nouvelle tige qui portera un nouveau régime.

La banane, le fruit

Il existe environ 1000 variétés de bananes. Les bananes desserts (sucrées), les bananes à cuire (plantain), des rondes, des carrées, des courtes, des longues, des jaunes, des roses, des rayées, d’ornement…
Avec 4 fois plus de protéines que la pomme, 2 fois plus d’hydrates de carbone et 3 fois plus de phosphore les bienfaits de la banane sont largement reconnus. L’analyse montre que les bananes contiennent, en moyenne, 75,3 pour cent d’eau, 1,3 pour cent de protéine, 0,6 pour cent de graisse, 22 pour cent de glucides. Plus elle est mûre et plus ses propriétés augmentent. La consommation régulière (1 à 2 bananes/jours) permet de lutter efficacement contre les baisses de régime :-), la dépression, l’anémie car riche en fer, la pression artérielle (riche en potassium et pauvre en sel), augmentation de la concentration, aide à la digestion (riche en fibre) , les ulcères…  Une récente étude japonaise a mit en évidence que la consommation de bananes noires ou largement tachetée permet de lutter contre les cellules cancérigènes.

On utilise sa peau (intérieure) pour calmer les piqûres de moustiques, pour soigner une verrue en appliquant la peau jaune sur la verrue, pour redonner du lustre au cuir des chaussures ou encore comme engrais au pied des rosiers pour leur donner de la force et développer la fleur.

La production au Costa Rica

La consommation de bananes dans le monde n’a cessé d’augmenter depuis les années 30. Le Costa Rica a su tirer son épingle du jeu et est aujourd’hui le 9ème producteur avec 2,4 millions de tonnes et le deuxième exportateur (2 millions de tonnes) devancé par l’équateur. L’exportation de bananes a même devancé celle du café qui était jusqu’à présent la première ressource agricole exportée.

L’Université du Costa Rica développe de nombreux programmes de recherches afin d’en améliorer la qualité. La EARTH est un exemple en la matière. Leurs plantations de bananes sont certifiées en vertu des normes internationales et garantissent aux consommateurs que les travailleurs reçoivent un traitement et des salaires équitables et qu’ils respectent les lois en vigueur des politiques sociales et environnementales.

Le Costa Rica dans son ensemble compte environ 180 exploitations bananières majoritairement dans les Caraïbes.

Alors, qu’attendez-vous pour prendre la banane attitude ?

Pura Vida

2 réflexions au sujet de « La banane : son histoire et ses bienfaits »


Laisser un commentaire

Laissez-nous ici vos commentaires et votre expérience de voyage au Costa Rica. Vous pouvez télécharger également LA meilleure photo de votre voyage ou le lien vers la video de votre choix.


CAPTCHA Image
Reload Image

Les champs * sont obligatoires - Votre adresse email ne sera pas publiée

NOS AGENCES