• Anne

  • 09Sep 10

Ellen MacArthur, l'économie circulaire…

Recordman du tour du monde à la voile, ce petit bout de femme, mène bien sa barque.

Ses voyages sur les mers du globe lui on fait prendre conscience de la nécessité d’agir sur le plan environnemental. Sa fondation, créée en 2010, a pour but d’inciter et de promouvoir les efforts afin de construire un avenir durable. Changer les modes de pensées c’est un des point phare de la fondation.

L’économie circulaire est un des systèmes préconisés pour faire en sorte qu’un produit puisse, en fin de vie, être totalement réutilisé. Ce système, certes, implique des efforts considérables, des changements profonds et une maturité des industriels pas toujours atteinte. La fondation Ellen MacArthur a donc décidé de former, d’éduquer et d’inculquer les règles qui aujourd’hui doivent être primordiales lors de la conception d’un produit. Elle s’adresse en effet aussi bien aux écoles et lycées, qu’aux industriels et aux particuliers.

Ellen MacArthur a su attirer dans son sillage de nombreux industriels, physiciens, biologistes. Certains diront : paradoxe. Mais non, explique-t’elle. Justement ce sont eux qui peuvent faire changer les choses et avancer sur un chemin efficace et constructif. Ce n’est pas en écartant les pollueurs d’aujourd’hui qu’ils deviendront éco-responsables demain. Ce sont justement eux qui feront bouger les choses et nous les mentalités.

L’économie circulaire est un principe basé sur l’observation de la nature. La nature ne produit pas de déchets. Tout est réutilisé, composté, digéré. Les produits manufacturés doivent être également pensés et réalisés dans ce même concept et avec le moins d’énergie possible. Pour atteindre cet objectif il faut à la fois changer nos fonctionnement et ce à plusieurs niveaux : niveau industriel, utilisation des matériaux, implication des services. Toute l’échelle de nos sociétés est concernée. Le recyclage, réduire sa consommation, isoler sa maison sont des actes aujourd’hui concrets et nécessaires. Mais Ellen MacArthur nous dit qu’il ne faut pas perdre de vue que cela n’est pas un but en soi, ni une solution, mais un passage.

Elle a bien conscience que la tâche est lourde, longue mais déjà des exemples sont probants : comme le tissu Climatex biodégradable qui est largement utilisés dans la fabrication de mobilier de bureau. La matière est compostable, et fidèle au principe fondateur de l’économie circulaire. Egalement, Harmless packaging ou emballage inoffensif, qui produit des emballages 100% compostables et non pas recyclables.

Le but est atteint : issu de la terre et retour à la terre pour protéger la terre !

Pas réflexions au sujet de « Ellen MacArthur, l'économie circulaire… »

Laisser un commentaire

Laissez-nous ici vos commentaires et votre expérience de voyage au Costa Rica. Vous pouvez télécharger également LA meilleure photo de votre voyage ou le lien vers la video de votre choix.


CAPTCHA Image
Reload Image

Les champs * sont obligatoires - Votre adresse email ne sera pas publiée

NOS AGENCES