• Anne

  • 06Août 14

Costa Rica : le pays des gens heureux

TF1 a diffusé samedi 2 août une émission sur ces français expatriés qui ont refait leur vie à l’étranger et notamment au pays des gens heureux : le Costa Rica.

Nous sommes environ 2500 français installés sur cette terre d’Amérique Centrale coincé ente le Nicaragua et le Panama. 9% soit 386 000 personnes étrangères vivent au Costa Rica dont 68% de Nicaraguayen, 6% de Colombiens et 5% d’américains. Puis viennent tout les peuples d’Amérique latine, les européens et les asiatiques. Cette diversité culturelle donne au pays des opportunités de développement rapides.

Le reportage


Costa Rica : le pays des gens heureux présente 3 personnes ayant réussis leur installation sur ce petit bout de terre comme nous chez Costa Découverte.

Tout d’abord Thomas, photographe et sa femme Amandine, décoratrice, qui vivent du côté de Tamarindo qui ont tout simplement choisi une vie différente et loin du stress, Fanny hôtelière à Manuel Antonio et Patrick restaurateur et hôtelier à Playa Negra dans le Guanacaste.

Ces trois français ont su s’intégrer à leur pays d’accueil et surtout ont trouvé ici une manière de vivre plus Pura Vida. Comme le dit Fanny, il faut s’adapter au rythme du Costa Rica et oublier sont stress occidental. En effet, la manière de travailler et de vivre au Costa Rica est très différente de celle que l’on connaît en Europe ou dans les pays industrialisés. Ici, rien n’est urgent et rien ne doit troubler la sérénité du moment. Ici, les problèmes quotidiens n’en sont tout simplement pas. Ici, la nature commande avant tout…Thomas et Amandine ont su se créer leur petit havre de paix avec leur petite fille qui parle 3 langues déjà. Thomas met son talent de photographe au service des hôtels, des mariages et des personnes désireuses d’immortaliser certains moments. Sa femme Amandine quant à elle à installer son atelier de confection/couture au bout du jardin et propose ses services de décoration d’intérieur et particulièrement de tout ce qui est lié aux tissus. Une belle réussite quand on les a connu il y a huit ans.

Fanny a du pain sur la planche car elle doit gérer son hôtel et sa vingtaine d’employés. D’une main ferme mais habile elle sait faire tourner la machine. Sa propriété a une situation privilégiée dans une station bien connu Manuel Antonio. Le Casitas Eclipse est connu de tous et se situe idéalement à quelques encablures du parc national. Elle suit également de très près le collège qu’elle a elle-même fondé voici quelques années et qui accueille plus d’une centaine d’élèves aujourd’hui et un très bon taux de réussite.

Patrick et sa femme, après des années passées à Los Angeles ont eu envie de lâcher prise. Des journées de 16/18 heures et des responsabilités à tenir à bout de bras ils ont choisi de tout quitter pour trouver un peu de calme sans pour autant s’arrêter. Leur restaurant est naturellement très réputé, un chef reste un chef, mais la Villa Deevena et ses quelques chambres sont également très prisées.

Notre point de vue d’expatriés


Nous mêmes sommes arrivées voici 9 ans au Costa Rica et en sommes ravis. Nous avons su nous intégrer, recréer un cercle d’amis, apprécier les différences du Costa Rica. Certes en neuf ans on a vu les choses changer et parfois on espère que cela n’ira pas dans le mauvais sens car nous souhaitons profondément que la Suisse de l’Amérique centrale garde cet esprit du TOUT EST POSSIBLE, laisse une liberté d’entreprise forte et un sentiment de plénitude.

Par expérience, nous avons constaté que les échecs d’expatriation de certains compatriotes tenait tout d’abord à leur désir de vivre au Costa Rica comme en France mais loin d’elle, ne parlaient pas la langue et conservaient un comportement de supériorité en toute occasion. Naturellement cela est voué à l’échec et si l’on ne fait pas d’effort pour aller vers les populations implantées et enracinées il est fort à parier que l’intégration ne se fera pas. Par contre, si vous avez un esprit ouvert, que vous parliez espagnol, que vous n’hésitiez pas à communiquer et que vous travaillez sans mépris vis à vis des costariciens, que vous acceptiez les différences culturelles cela devient un succès.

Nous regrettons un peu que le reportage ne montre que des expatriés et pas de Costariciens. En effet,  le Pura Vida et la formule Pays des Gens heureux leur est plus dédiés et aurait mérité un ou deux portraits également.

Egalement à la fin du reportage un sentiment qu’il a été tourné exclusivement en bord de mer, dans des zones touristiques. Etait-ce pour faire plaisir à l’équipe ou par facilité ? C’est dommage car dans les terres des personnes très différentes auraient mérité un zoom et permis une vision plus ample et plus exhaustive comme ce couple installé vers Turrialba qui ont créés un petit élevage et une fromagerie ce qui nous permet de trouver du fromage presque français 😉 ou cette entreprise d’import en vin français, French Paradox qui importe et font la promotion du vin français et ouvert une épicerie fine autour du vin et dont la réussite et l’intégration sont largement prouvées où bien encore Conei cette entreprise des technologies de l’industrie française qui propose des traitements des eaux, des fongicides, des câbles pour l’agriculture et le tourisme entre autre. J’arrête là mon énumération…

En attendant ma signature habituelle prend aujourd’hui tout son sens et je vous dis : Pura Vida !

Pas réflexions au sujet de « Costa Rica : le pays des gens heureux »

Laisser un commentaire

Laissez-nous ici vos commentaires et votre expérience de voyage au Costa Rica. Vous pouvez télécharger également LA meilleure photo de votre voyage ou le lien vers la video de votre choix.


CAPTCHA Image
Reload Image

Les champs * sont obligatoires - Votre adresse email ne sera pas publiée

NOS AGENCES